Présidentielles 2017 : Un scrutin vraiment bien malade !

Le Grand Oral sur la SANTE des 5 principaux candidats.

mutualiteHier mardi 21 février les 5 ‘principaux’ candidats à la Présidentielle étaient invités par la Mutualité Française à expliquer leur position sur La Santé.

Un grand moment d’éclaircissement pour certains, d’annonce pour d’autres et de revirement pour François Fillon.

François Fillon qui avait fait un sucés de ‘rigueur’ lors des primaires de la droite, en développant une très sévère ordonnance pour soigner et sauver la ‘Sécu’ a du revoir son texte.

Déjà son projet Sécu lui avait valu une alerte sur son score, avant même que ne sorte l’affaire ‘Pénélope et les emplois fictifs grassement payés’ mais il n’avait pas encore revu son programme qu’il annonçait fièrement alors incontournable et non modifiable, tellement il avait été étudié et ajusté aux réalités.

Pour Fillon l’exercice auquel il a du se prêter, tenait du tour de ‘magicien’.

Un ‘abracadabra‘ de formules qui habilement proférées essayent de masquer les contradictions. Il ne promet plus comme aux primaires du sang et des larmes, mais a présent les douces ‘promesses électoralistes’ veulent masquer le programme initial.   Un exercice de vocabulaire aussi rare que peu convaincant.  Non !  Fillon ne renonce pas, il clarifie.   Mieux il adapte, il flexibilise, il clarifie, le programme initial des primaires, que les nigauds d’électeurs avaient mal lu ou mal compris.  Il leur donne même en pâture une ‘promesse‘ à la Fillon, leur garantissant la prise en charge à 100% des prothèses dentaires, optiques et auditives.

Il a tout de même continué a prétendre vouloir augmenter le temps de travail dans les hôpitaux tout en garantissant les carrières et salaires du personnel, tout en réalisant 20 milliards d’économies en 5 ans.  Un superbe numéro de contorsionniste digne du cirque électoral du moment.  Un exercice qui loin de tromper l’auditoire, décrédibilise encore un peu plus la politique, et contribue a nuire, à la relation de confiance naturelle entre les élus et les électeurs.

Les autres quatre candidats ont été conformes à leurs autres prestations du moment.

Emmanuel Macron qui jusqu’ici n’avait pas trop proposé sur la Sécu, à profité de l’occasion pour dévoiler sa feuille de prescription, et de route.  Axer le modèle de la sante d’avantage sur la prévention et non sur le seul traitement. Réorganiser la gestion de l’hôpital.  Pas de grande révolution brutale, mais une incessante recherche d’adaptation de la Sécu aux contraintes des techniques de soin modernes, dans un souci de maitrise financière.

Au jeu du qui dit mieux, car il ne coute rien de promettre, tous les autres candidats ont flirté avec l’impossible, avec un maximum de 100% promis et garantis, mais tout ceci raconté avec tellement de conviction et de passion, que dans un moment d’égarement certains auditeurs auraient pu croire que la France était redevenue un paradis terrestre.

Voila ce que le grand débat oral organisé par La Mutualité Française entre les 5 candidats ayant une chance (même mineure) d’accéder a la présidence Nationale à traduit de leur vision de la santé nationale et de la Sécurité Sociale Française.

La France est vraiment un grand pays ‘malade’

mutualite

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s