C’est la chute finale, groupons nous et demain … la politique nationale sera du genre humain. (E. Pottier)

lutte-finaleEcrite en 1871 pendant la ‘commune de Paris’ l’internationale sera t’elle remise au gout du jour comme hymne révolutionnaire de la politique nationale, étouffée par ses vieux partis ?

A 55 jours du premier tour le tableau s’est sérieusement éclairci.  L’horizon se dévoile, et les partis ‘traditionnels’ qui sentent arriver leur fin sont tétanisés par le tableau qui se dessine.  Bon nombre de députés sortants ne se représenteront pas, l’odeur de la défaite, ajoutée au choix cruel les privant d’un possible cumul de mandats. Mais aussi la brutale et subite mais très tardive compréhension de la situation de révolte qui s’exprime, par les vieux partis en place, PS,  UMP (devenus Les Républicains), les verts, le PC etc etc leur fait craindre qu’ils sont bien partis pour très mal arriver dans ce scrutin Présidentiel qui sera leur oraison funèbre.

Le dernier exemple du ‘retrait’ de la candidature de Jadot au profit de Hamon est révélatrice du phénomène de rejet que ressentent les Français. Il n’a pas fallu plus que 24 heures après cet ‘accord historique’, pour apprendre que derrière les clauses programmatiques vaporeuses que Hamon a du ajouter a son ‘programme’ pour obtenir cet accord, se cachait la condition électorale précisant que les députés écologistes ‘sortants’ seraient protégés de toute candidature socialiste face a eux.  Cécile Duflot étant particulièrement intéressée par cette clause sur sa circonscription Parisienne.  Yannick Jadot n’a pas défendu l’écologie dans cet accord, il a défendu les intérêts d’une petite poignée d’élus écologistes sortants.  Si cela ne ressemble pas à de la cuisine électorale, c’est quoi alors ?    Et c’est justement ces odeurs de cuisine électorale que les Français ne veulent plus sentir.

De son coté François Fillon plus entêté que jamais, et qui n’arrive plus a rencontrer les Français, tant son discours est pollué par l’affaire qui le plombe, a reproché ce dimanche au gouvernement de laisser se développer dans le pays « un climat de quasi-guerre civile« .  Un guerre civile ou les concerts de casseroles, certes peu élégants, qui retentissent à ses meetings, n’ont tout de même rien a voir avec la guerre civile Syrienne ou les casseroles de son ami Bachar el Assad, sont bien plus bruyantes et surtout meurtrières.  Ces casseroles  peuvent être jouées a presque tous les partis.  Imaginez un Jérôme Cahuzac se présentant aux Présidentielles, n’aurait il pas eu lui aussi des concerts de casseroles ?.

Marine Le Pen, profite de tout. A Nantes un groupe de manifestants d’extrême gauche et d’anarchistes ont essayé d’empêcher son meeting.  Acte absolument absurde et démocratiquement injustifiable, Marine en tire profit et axe son discours sur la victimisation, attestant que si elle est à ce point contestée c’est qu’elle gêne les tenants qui se partagent le pouvoir, qu’elle surnomme l’UMPS.  La posture « seule contre tous » lui est profitable.

Un peu à la manière de Marine, et un peu aussi avec le même programme, c’est Jean Luc Mélenchon qui veut lui aussi rester ‘seul contre tous’.  Il n’y a pas de place sur la tribune des ‘démagos de gauche’ pour deux personnes, il n’y a qu’un seul micro, et ce sera lui qui y causera.  Tout est prêt, le programme ‘maison’, le chiffrage ‘maison’ l’ hologramme ‘maison’ .. Tout est prêt pour le dernier tour de piste Présidentiel de Jean Luc.  Fin de la tournée le dimanche 23 avril.

Macron lui n’a pas de parti, c’est même ce que lui reprochent les autres. Il n’a qu’un ‘mouvement’.  Il lui est même reproché de n’avoir jamais été élu.  C’est encore un avantage pour lui aux yeux des électeurs qui trouvent que leurs élus actuels ont trop de mandats et ont transformé la politique en véritable métier.  De plus ce mouvement est ‘En Marche’ ce qui parait normal pour un ‘mouvement’.  Alors il bouge, il remue, et même il séduit ceux qui souhaitent la fin de ce vieux système des partis qui ont tout pollué jusqu’au fond de la France profonde.  Voyez près de chez vous qui est a la tête de ces vieux partis dans les régions, les départements, et les villes.  La plupart du temps ces « vieux partis » n’ont presque plus d’adhérents, ne leur reste que des élus et des ‘obligés’.   C’est ce rejet de l’organisation politique du moment, axée autour du PS, et des Républicains, n’ayant à leur cotés que des satellites complémentaires, verts, radicaux, ou centristes. C’est ce monde politique que les électeurs ne veulent plus voir.  Il va certainement  voir sa fin le soir du 1er tour le 23 avril, et les obsèques le 8 mai. Ensuite les législatives, les 11 et 18 juin pour finir d’éradiquer les métastases, puis enfin les sénatoriales confirmeront l’explosion du « vieux monde politique Français ».

Pendant ce temps les élus sortants du PS et de l’ UMP / LR, font le dos rond et se taisent. Ils attendent en grelottant le soir du 1er tour.  On ne sait jamais … ils espèrent un miracle qui leur donnerait encore un petit espoir.  Ensuite il faudra qu’ils sortent du terrier, et le spectacle qu’ils vont donner vaudra leur pesant de cacahuètes grillées.  Pour bon nombre leur sort sera réglé aux législatives suivantes.

Assistons aux obsèques du vieux ‘système’ de ces partis politiques. Sans plaisir ni regrets, accompagnons les dans leur dernière demeure.

Un monde politique ‘nouveau’ est peut être en train d’éclore. Aux électeurs de s’en emparer en y participant.

Les Bourricots présentent leurs excuses à Eugéne Pottier pour avoir très légèrement modifié (dans le titre) et adapté au moment présent les paroles de l’ Internationale.

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s