PO.66 : Les lignes Politiques qui commencent à ‘bouger’.

Dans notre beau Département des Pyrénées Orientales, pourtant tout au fond de la France d’en Bas, dans un recoin caché de l’Occitanie, bien à l’écart des mouvements parisiens, les ‘lignes’ politiques commencent a bouger, avant la prochaine grande explosion des partis dits ‘institutionnels’

Parmi d’autres, la dernière preuve de cet irrémédiable mouvement, est importante, car elle promet une élection Sénatoriale à venir très intéressante pour le Dimanche 24 septembre 2017.

en-margeUn nouveau candidat de poids, en la personne de Jean Louis Chambon, à fait part de sa décision d’entrer en compétition.  Il a du poids, de l’expérience, et du dynamisme.  Il a réussi à réveiller son village Canohés, resté trop longtemps endormi sous l’ancienne municipalité.  Aujourd’hui il fait valoir que sa décision de candidature est totalement étrangère à son appartenance au PS, dont un des deux Sénateurs sortant est déjà élue sénatrice sortante, puisque Hermeline Malherbe a repris en tant que suppléante le fauteuil qu’avait gagné le défunt Christian Bourquin, dans un binôme des plus ‘étrange‘ avec le candidat UMP François Calvet.

Cette fois le tandem sortant composé de la socialiste Hermeline Malherbe, qui devra choisir de quitter la Présidence du Conseil Départemental pour se maintenir Sénatrice, et de l’ex UMP devenu Républicain François Calvet, qui devra lui aussi abandonner la Vice Présidence de Perpignan Méditerranée Métropole, ainsi que le mandat de Maire de Le Soler, aura de la concurrence, et même dans leur propre camp.. Cela commence à sentir l’énervement chez les sortants.  D’autres candidat(e)s ont fait annoncer leur intention, mais ils restent encore bien a l’abri, espérant peut être des sollicitations.   Jean Louis Chambon a choisi d’avancer démasqué, clairement et sans contraintes de quelques sortes qu’elles soient.   Il est candidat aux sénatoriales, et déjà en campagne.

Jean Louis Chambon est également Maire de Canohés et Vice Président du conseil départemental, c’est donc en toute connaissance de cause, et par un choix réfléchi qu’il se propose à la fonction sénatoriale.

Son crédo « être au service des élus » peut lui valoir un succès certain, quand d’autres candidats, plus doucereux et moins efficaces ne font que « flatter les égos d’élus » pour obtenir leur vote tous les 6ans.

Le plus original dans la démarche de Jean Louis Chambon est qu’il se détache d’avance de toute contrainte partisane venant du Parti Socialiste. Sa candidature est hors parti, dans l’intérêt départemental du tissu des villages qu’il connaît bien.  Certainement faut il voir dans ce ‘détachement‘ de l’étiquette politique, comme une sorte de distanciation qui est une sage anticipation sur l’explosion immanquable que fera ce vieux parti sclérosé et à bout de souffle, a l’issue du 1er tour de la Présidentielle, et a la reconversion politique nécessaire qu’auront a faire bon nombre d’élus.

Jean Louis Chambon s’est donc déjà mis « En Marge » du PS avant de se mettre  « En Marche  » pour la Sénatoriale.  Une preuve de plus de clairvoyance et d’efficacité à son actif.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s