Politique : l’ UDI réinvente l’ UDR .

La mosaïque centriste qui formait l’ UDI se transforme en Puzzle et change de LOGO.

l’ UDI ..est devenu l’ UDR

 

 

 

L’ UDI voulait dire Union Démocrates Indépendants, il semblerait que le I de indépendants ne soit pas conforme à la pratique, et qu’il doive en urgence être changé par un R. En effet UDR sonnerait mieux pour cette formation qui s’appellerait alors Union Démocrates Ridicules.

Ces grands gymnastes de la politique viennent d’effectuer un grand écart avec rétablissement arrière et retour en avant sur le côté qui est digne de la finale olympique de gymnastique.  Jean Christophe Lagarde, leur ‘Président’ dont on dit parait il que Lagarde ‘meurt sans se rendre’, s’est cette fois rendu en mourant de ridicule.

La semaine dernière l’ UDI retirait son soutien à François Fillon, avec des arguments qui se voulaient définitifs :

«  Nous demandons solennellement aux Républicains de changer de candidat, faute de quoi nous ne saurions poursuivre cette alliance dans un tel aveuglement. Chacun sait, qu’à son corps défendant, François Fillon est devenu un danger pour l’alternance et donc pour la France « .

Ces déclarations de Christophe Lagarde, le Petit Coq des ‘Indépendants’ datent d’à peine 4 jours .

Puis il y à le retour à la normale, c’est a dire au Ridicule pour ce zinzin qu’on appelle encore UDI

Réunis hier soir (Mardi 7 mars)  leur ‘état major’ a soupesé le poids des circonscriptions gagnables que Fillon réservait au parti centriste.  On dit bien ‘gagnables’ ce qui ne veut absolument pas dire ‘gagnées’ surtout dans le contexte électoral actuel, et en plus avec la pantomime que viennent de faire ces ‘courageux’ mais très gourmands Centristes soi disant Indépendants.

Motion adoptée par le Bureau Exécutif de l’UDI  par  48 voix contre 10 et 3 abstentions
Paris, le 7 mars 2017

La semaine dernière, l’UDI a légitimement décidé de suspendre sa participation à la campagne de François FILLON et d’ouvrir un débat dans nos fédérations.

Comme de très nombreux responsables « Les Républicains », l’UDI s’est interrogée sur la capacité de François Fillon de poursuivre la campagne présidentielle et a souhaité majoritairement un changement de candidat, au regard tant de ses déclarations passées que de l’emballement médiatique permanent depuis fin janvier, qui étouffe le débat de fond indispensable pour gagner l’élection présidentielle.
Nous prenons acte avec regret du renoncement d’Alain Juppé en saluant sa dignité et sa lucidité.
Nous souhaitons ardemment que les Français puissent avoir droit à un véritable débat démocratique pour éviter les choix par défaut et les aventures pour notre avenir que représenteraient le retour de la gauche ou l’arrivée au pouvoir du Front National.

Partout dans les collectivités les élus UDI sont des alliés loyaux des Républicains, forgeant ainsi le socle de toutes les victoires électorales récentes. Nous sommes attachés à cette alliance, pour peu qu’elle soit fondée sur des valeurs et projets partagés et sur un respect mutuel.

Nous prenons acte du souhait de François FILLON, candidat légitime issu de la primaire, de poursuivre sa campagne et de la volonté qu’il a exprimé de prendre des initiatives de rassemblement en direction de l’UDI, comme des élus LR, qui avaient souhaité un changement de candidat. Pour ce qui concerne l’UDI, nous sommes en attente de ces initiatives annoncées.

Les Bourricots vous résument le texte pour simplifier :

Une fois de plus, une fois encore, et cette fois sans doute de trop,  le I de l’ UDI est illusoire.  C’est une formation n’a rien d’Indépendante, c’est un parti d’appoint qui vit de son alliance électorale avec l’ex UMP devenue Les Républicains qui achète l’UDI en offrant en pâture quelques sièges éligibles à ses apparatchiks.  Incapables d’exister seuls, ils préfèrent mourir avec le parti qui les humilie. Une forme suprêmement raffinée et nouvellement inventée d’ auto-masochisme, … alors que le simple masochisme existant suffit déjà amplement.

Le fédérateur ancien Président et créateur de l’ UDI Jean Louis BORLOO qui a abandonné la politique active, a été un moment évoque par certains pour trouver une issue a cette crise, voir même à se présenter.  Il a répondu à cette sollicitation par une interview donnée au journal Le Monde dans laquelle il refusait l’offre qui lui était faite en précisant « Je ne suis vraiment pas dans le jeu politique »  Au cours de cette interview il disait souhaiter pour la France « une recomposition politique entre les forces de gauche moderne et de droite progressiste »  formule qui ressemble tout de même bien plus à un soutien à Macron qu’à un piteux ralliement à Fillon.

On peut dire sans crainte que l’UDI explosera elle aussi avec le PS et Les Républicains à la fin de cette Présidentielle.

Et alors preuve aura été faite que finalement le Ridicule peut tuer.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s