L’ INDEP : Une nouvelle formule en petite forme !

Depuis trois  jours l’Indépendant sort sous une nouvelle formule.  Que doit on penser de ce ‘renouveau’ de mise en page et de rédactionnel. ?

Le quotidien Perpignanais qui appartient au groupe de La Dépêche du Midi, lequel groupe qui est en situation de monopole de la presse quotidienne sur la région Occitanie appartient au ministre Jean Michel Baylet , est ici aussi, à Perpignan en situation de monopole. Seul quotidien régional local.

Dans son édition du 7 mars L’Indépendant justifiait ainsi sa ‘nouvelle formule’ :  Une maquette rénovée, une nouvelle « Une » et, surtout, un offre d’actualité locale doublée. L’actualité consacrée à la ville de Perpignan sera ainsi doublée pour passer à quatre pages quotidiennes.

Les Bourricots qui lisent (par obligation plus que par envie) le journal local ont surtout constaté un agrandissement de la police d’écriture et une nouvelle augmentation des marges entre les textes et photos.  Cela s’appelle écrire moins en gardant la même surface.  Eux ils appellent cela clarifier la pagination. Chacun sa formule pour expliquer.  La ville de Perpignan à désormais 4 pages qui lui sont destinées.  C’est logique quand on constate que Coustouges et ses 110 habitants peut selon les jours faire un quart de page à elle seule.  De plus les chiffres de vente ne semblent pas très folichons sur la ville, et l’intérêt « politique » du patron de Presse semble vouloir se concentrer lui aussi sur la ville phare.

L’ indépendant a donc une nouvelle formule, qui est toujours autant chargé de publicités et d’annonces.  Le reste rédactionnel étant toujours aussi insipide mais, plus allégé et surtout plus espacé.  Cela pourra peut être permettre à une rédaction centralisée à Toulouse, (pour toutes les éditions du groupe La Dépêche) de composer des articles et ainsi alléger si c’est encore possible le nombre de journalistes sur le site rédactionnel Perpignanais, tout en sortant un journal ayant le même nombre de pages, de publicités et d’annonces.

Dans l’explication qui est donnée pour justifier cette nouvelle formule, la direction donne en toute fin la raison suivante : Un changement destiné à se rapprocher encore plus des attentes de nos lecteurs qui accompagnent L’Indépendant sur son territoire depuis 171 ans et au service desquels notre rédaction, installée depuis cette époque à Perpignan, travaille avec le soucis d’évoluer sans cesse. 

Les Bourricots se permettent de préciser tout de même qu’il y a 171 ans et jusqu’au 25 octobre 2004 le quotidien était rédigé et Imprimé à Perpignan, il est depuis imprimé à Montpellier et sera peut être un jour co-rédigé depuis Toulouse.  C’est peut être ce qu’on appelle se rapprocher des lecteurs, grâce au progrès technique.

Les Bourricots sont à l’écoute des réactions de leurs lecteurs à cette nouvelle formule de l’Indépendant, Journal Officiel des PYRENES ORIENTABLES.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s