2017 …..  » QUEL GACHIS !  » ……

La constitution de la 5eme République avait été faite pour permettre la rencontre d’un Homme avec le Pays.  De Gaulle a incarné cela,  puis très vite le système a repris la main et la France à énormément changé.

La France se croit encore un « Grand Pays » une « Puissance » alors qu’il faut être aveugle pour ne pas constater que nous ne sommes plus qu’un petit pays Européen.

Depuis 40 ans nous souffrons de 3 problèmes parfaitement ciblés et non traités :

1°) Le chômage . 2°) l’endettement . 3°) le déficit commercial.

Ces trois ‘problèmes’ sont de plus très liés entre eux.  Depuis 1981 nous avons entendu toutes les promesses, toutes les sorties de tunnel, et surtout, surtout, toutes le démagogies telles que seuls les partis politiques institutionnels Français sont capables de proférer. Depuis 40 ans la France ne peut pas se réformer et elle se ‘prélasse’ dans un corporatisme à la fois professionnel et politique. C’est ravageur économiquement et politiquement.

Certes la France a parfois réformé, mais mal et incomplètement.   Dernier exemple de réforme institutionnelle absurde : Le quinquennat.  Il a transformé la Présidence en sprint perpétuel, et l’élu en prestidigitateur.  Il lui est impossible de réaliser les promesses qu’il a du faire lors des Primaires (autre invention absurde) pour être le candidat désigné par le parti,  alors une fois arrivé à l’Elysée, il ment, il bidouille, il bricole, il ‘finasse’ pendant que sa propre majorité incohérente se déchire au nom d’idéologies qui servent surtout des ambitions cachées.

Alors pour expliquer l’échec il faut bien trouver un bouc émissaire.  La droite et la gauche ont sur ce problème la même méthode. « On a pas réussi a cause bien sur de l’opposition, mais aussi a cause de l’Europe et de l’Allemagne ».  Cette vieille excuse fonctionne encore aujourd’hui, et elle est toujours aussi pitoyable et fausse.

Le système bi partisan avec ses 40 années d’échecs, à nourri et généré les partis extrêmes, tout en empêchant toute issue politique raisonnable cohérente qui soit, réfléchie et consensuelle.   Pour la Gauche tout ce qui est de ‘Droite’ c’est mauvais et à combattre. Pour la Droite, ce qui est de « Gauche » c’est mauvais et à combattre.  Les deux derniers quinquennats Sarkozy, Hollande sont exemplaires à ce sujet. En France le ‘compromis‘ est impossible, les partis si refusent puisqu’ils se nourrissent eux même exclusivement de l’ affrontement.

« QUEL GACHIS » c’est également les mots employés par Alain JUPPE dans sa déclaration testamentaire qui dans une limpide et lucide analyse, a ramené la France à regarder objectivement ses vieux démons.   L’hypocrisie des partis, l’ambition et les égos de certains, le manque de renouvellement du ‘personnel politique’.  L’incohérence constitutionnelle entre régime Présidentiel ou parlementaire.  Les institutions, on a encore 577député et 348 sénateurs plus de 35575 commune et maires, nombre d’intercommunalités, 2074 cantons qui ont produit 4128 conseillers départementaux, 13 grandes régions et 1757 conseillers régionaux, etc etc etc.  Plus de 650.000 élus s’occupent de la France, c’est a dire 1 Français sur 100 est élu.  Sans doute un de vos voisins, ou au pire un dans votre rue.

La France n’est pas administrée, elle est sur-administrée.  Ce qui est remis en cause aujourd’hui par les Français, c’est la capacité de ses partis traditionnels, et la compétence de leurs élus, à trouver les bonnes solutions pour le pays.  Ils ne savent que prévoir leur future ‘réélection’ et réglementer un pays qui souffre déjà de sur-réglementation.   La conclusion de ce réquisitoire est donc logique.

Les Français ne croient plus aux vieux partis, et ils les rejettent.

Le PS ne fait plus rêver, même avec un Hamon qui joue les magiciens avec son revenu universel.    L’UMP devenu Les Républicains pour masquer Bygmalion, est incapable de fédérer le centre, et s’auto détruit sur des ambitions personnelles, des vieux griefs, et des clans que rien ne peut recoudre tellement ce parti se déchire à répétition.   Le PC est enfin porté disparu, mais encore personne ne lui à dit.     L’ UDI prouve dans le dernier épisode cocasse qu’elle vient de produire, qu’ elle n’a jamais existé. Le Front National, parti familial du Père fondateur, capté par sa fille héritière, et sa nièce en devenir, est fidèle à sa démarche classique de la démagogie :  rassembler  tous les mécontents de tous poils en promettant tout et son contraire.

Cette élection Présidentielle de 2017, semble vouloir exclure du choix dés le 1er tour les deux partis fossoyeurs du pays depuis 40 ans, symbolisés par ce que Le Pen (pére) appelait très cruellement déjà l’ UMPS, et sur lequel il a fait son beurre au profit aujourd’hui de sa fille, et demain sa petite fille.

Seules deux options d’aventures semblent être qualifiées pour le second tour des Présidentielles

1°) Front National de Marine Le Pen, qui nous propose l’aventure vers l’inconnu avec la démagogie et son danger. L »incohérence sociale et économique, le repli sur soi à la fois national et nécrosant.

2°)  En Marche d’Emmanuel Macron, l’aventure aussi, mais celle la, vers un nouveau découpage politique national, plus basé sur le compromis positif que sur l’affrontement stérile.

Voila le ‘tableau’   Quel sera le choix des Français entre ces deux ‘aventures’ proposées ?

Pour les Bourricots le choix est fait, cela vous est apparu sans doute clairement… Non ?

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s