Le ‘Commerce’ et la Ville : cela reléve de la Psychiatrie !

La ‘Ville’ est un terme générique, il ne s’agit pas d’une ville en particulier, en France malheureusement elles sont TOUTES concernées par ce même mal qui les ronge, et qu’elle se sont elles mêmes auto perfusé  tout au long de ces quarante  dernières années.

Le ‘Commerce’ est le terme qui ne recouvre a présent hélas que la ‘grande distribution’. L’autre forme de commerce qu’on appelait dédaigneusement ‘petit’ est soit totalement disparu soit en bonne voie d’extinction.

L’année 2016 a été une année fabuleuse pour la « Grand Commerce »  Celui que tous les Maires rêvent de voir atterrir sur leur commune.

En 2016 la création de ‘Surfaces Commerciales’ a progressé de 22 %

Vive la crise !  pouvons nous penser.   Pendant le même temps la détérioration du tissu commercial des centre villes est en progression exponentielle, entrainant la mort de centres urbains, et la désocialisation de ces quartiers.

Depuis déjà quelques années des sociologues, des urbanistes, des petits commerçants alertent les pouvoirs publics et les élus sur cette catastrophe qui se produit sous nos yeux, de beaux discours en langue de bois sont faits en réponse, et d’année en année le mal de l’Hyper-commerce continue son ravage.  Il a totalement pollué les entrées de villes avec ses hangars hideux mais peints avec des couleurs agressives qui attirent les chalands véhiculés, car il faut une voiture pour aller dans ces commerces dits de périphérie.

Le mal continue, … il empire même

Création de surfaces commerciales : augmentation de 22% en 2016 par rapport à 2015  Voila le bilan de 2016. Ce sont 5,12 millions de mètres carrés de plancher commercial qui ont été autorisés au travers des permis de construire.

le volume de surfaces autorisées par les commissions départementales d’aménagement commercial (CDAC) et la Commission nationale d’aménagement commercial (Cnac) a quant à lui augmenté d’un peu plus de 22,8%, pour atteindre 1.625.175 m2 (contre 1,33 million en 2015).

Certes la « Consommation » nationale marque un fléchissement certain qui incite les investisseurs commerciaux à la prudence, mais le système de la grande distribution ne vit que grâce à son ‘expansion’. Alors tout en étant prudents les promoteurs commerciaux cherchent  au niveau local, les endroits où le développement se justifie parfaitement pour renforcer l’attractivité, leur philosophie est de faire les bons projets aux bons endroits.

Pourquoi Perpignan et le Roussillon les ‘excite’ commercialement ?

Le midi en général génère une forte attractivité migratoire. Pour ce qui est des Pyrénées Orientales les nouveaux arrivants ne viennent certainement pas chercher du travail ici, cela fait des lustres que les politiques, n’ont pas souhaité,  voulu ou su créer des industries sur notre région, ce sont dés lors des néo retraités qui arrivent pour s’implanter ici, et cette catégorie sociale est classifiée par le ‘grand commerce’ comme ayant des revenus, et étant de bons consommateurs. Le grand sud intéresse donc les promoteurs commerciaux pour ces ‘bons projets aux bons endroits’ qui continuent a scléroser les cœurs de villes et des villages.

Au moyen âge les villes étaient entourées de murailles pour se défendre des ennemis qui voulaient les envahir

Aujourd’hui les villes sont entourées et envahies de hangars de la grande distribution pour ‘tuer’ le cœur de la cité.

Maintenant ils ne sont pas HYPER  ils sont  DEMESURES !

Exemple de cette démesure, et créé en 2016 le complexe Ametzondo, près de Bayonne, à St Pierre d’Irube. C’est un mastodonte : l’ensemble du complexe fait 76.000 M2 en tout .. soit 47.000M2 auxquels il faut ajouter les 24.000M2 pour  Ikea Centres et les 5.000M2 pour Carrefour . 

Autre exemple de démesure le complexe commercial Avenue 83 à Toulon qui couvre 30.000 m2 auxquels il faut rajouter les cinémas et les restaurants.

Voila comment les centres commerciaux qui ont déjà tué les cœur de ville avec, soit la passivité soit la bienveillance des élus et responsables politiques locaux et nationaux, envisage maintenant dans une course en avant vers le gigantisme, d’aménager nos périphéries de villes.

Le département des Pyrénées Orientales déjà leader national en M2 commerciaux par tête d’habitant peut sans doute s’attendre a devenir un immense centre commercial, en forme de triangle, qui débuterait à Argelés se prolongerait jusqu’à Claira en passant par Elne et Canet, et dont le 3eme angle serait Thuir.  Perpignan en serait le centre.

On peut même proposer le nom de ce super ensemble en forme de triangle :

Le Triangle d’OR ..

Alors quel promoteur va oser retenir cette ‘suggestion’  ?

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s