Trois Révolutions simultanées ! …. ‘Numérique, information, Justice’ .

C’est normal que les ‘Politiques’ aient l’air un tantinet perdus dans ce qu’ils vivent actuellement sans rien y comprendre.  Pensez donc, une élection qui va se faire sans le sortant qui espérait rester, et sans le sorti qui espérait revenir.  Pourtant pour qu’ils aient les éléments de compréhension les électeurs y sont allé gaiement, ils ont aussi ‘carbonisé’ pour faire bonne mesure Valls et Juppé.  A ce moment la les ‘politiciens’ auraient du se questionner,  pensez donc même pas,  ils nous servent au menu des candidats cuits et recuits dans le jus des partis.  Celui qui se prétendait le plus frais à ce jeu politique, Benoit Hamon est un pur apparatchik du PS qui en a vécu depuis 30 ans tous les retournements et toutes les révolutions de palais. Ce baby Aubry a été nourri, habillé et blanchi, par et pour le PS, depuis sa sortie de la Fac comme diplomé d’histoire, qu’il vient nous raconter aujourd’hui en jouant le révolutionnaire d’opérette.  L’autre ex PS le ‘caudillo’ Mélenchon, a investi l’extrême gauche en fédérant les brisures du PC et des partis de la révolution permanente, grâce a un bagou et un style d’orateur qui sont aussi remarquables qu’inutiles. De l’autre côté (a droite) le rescapé de l’arche de Noé de Nicolas Sarkozy, François Fillon son ex ‘collaborateur’ à réussi à se révéler sous son vrai jour qu’il cachait aussi scrupuleusement que discrètement, depuis son début en politique en 1981 cela fait déjà 35 ans. On le découvre subitement ‘immoral’ ‘intéressé’ ‘affairiste’ ‘menteur’ tout un ensemble de qualités jusqu’ici acceptées par les électeurs mais qui aujourd’hui leur sont insupportables. Il y a aussi Marine Le Pen, dont la fonction est justement de confirmer par un contre exemple la règle du ‘supportable‘ en politique épelée précédemment.  A Marine, tout lui est permis, tous les défauts, toutes les exactions, tous les excès. C’est la référence et le cumul de ce que tout ce qui n’est plus supporté par les électeurs ex de gauche et ex de droite, mais elle est le fruit et le résultat de l’extrême. C’est le thermomètre vivant du rejet que font les Français des deux ‘grands’ partis qui ont gouverné alternativement et sans résultats, la France depuis 40 ans.  Le thermomètre Le Pen affiche aujourd’hui un 30° caniculaire.  Alors il faut rafraichir, et pour cela la fraicheur c’est Emmanuel Macron. Il est jeune 39 ans, quasiment la durée de vie des autres candidats dans la politique, il a rejeté les partis politiques existants, totalement cramoisis et discrédités,  et il a fondé un mouvement qu’il a originalement appelé En Marche, pour bien marquer son intention.    En ce qui concerne le but, il le définit comme sauver la France de l’immobilisme provoqué par un système dépassé, qui se borne à rejeter et à défaire ce que le mandat précédent a créé.    Et pour ce qui est de la méthode qu’il propose,  il ironise même en promettant à la gauche et à la droite de prendre si besoin,  sans scrupules (mais avec leur autorisation)  toutes les bonnes idées qu’elles ont séparément.

Mais comment tout ce séisme est il possible  aujourd’hui ?

En quelques années se sont produits deux révolutions essentielles.  Une Presse d’investigation plus courageuse, (bien que le Canard l’ait toujours été) mais surtout ayant en appui et en diffuseur, l’énorme révolution numérique des réseaux sociaux qui répandent certes parfois de fausses rumeurs, mais également et cela a été fatal a Fillon, le résultat des enquêtes méticuleuses et fouillées des journalistes, qui sans cela n’auraient qu’une audience limitée et non létale.  Il faut également remarquer une autre révolution.  Une nouvelle catégorie de juges moins complaisants qui exaspèrent bon nombre de politiciens qui se pensaient toujours traditionnellement ‘intouchables’ parmi lesquels, Jérôme Cahusac , Bernard Tapie , Strauss Khan , Patrick Balkany , Thomas Thevenoud et quelques autres ont brillé dans l’actualité de ces toutes dernières années.

Les deux révolutions Numérique et Journalistique,  jointes a une totale liberté de la justice, ont rendu possible et inévitable l’explosion des deux  vieux partis politiques Français, qui vont totalement se désintégrer sous vos yeux, mais surtout sous vos bulletins dés le 23 avril prochain.

Vous voyez,  la France est toujours un pays révolutionnaire ! ……  Mais cette fois elle ne le savait même pas.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s