UDI : Ceux qui n’en sont pas exclus, la quittent ! (à méditer non ?)

L’ UDI ce parti centriste créé par Jean Louis Borloo, qui s’est voulu la fédération du centre, ne résistera pas au grand mouvement de renouveau qui s’est emparé de la politique nationale.  Le pauvre Jean Christophe Lagarde qui en est le Président écope l’eau de toute part, mais c’est totalement inutile, la petite barque centriste qu’il pilotait selon l’ancien code politique des alliances d’opportunité pour glaner quelques investitures auprès du grand parti frère UMP devenu Les Républicains, est hors sujet aujourd’hui.

Dans un ultime mouvement de menton, ou plutôt de barbichette, le pauvre Jean Christophe Lagarde vient d’exclure de l’ UDI, l’ancien ministre et député européen Jean Arthuis, fondateur de l’Alliance centriste, qui a rejoint Macron depuis déjà longtemps.  Cette exclusion est dans le droit fil de la situation qui dépasse le ridicule, dans laquelle se trouve l’ UDI, qui il y a quelques jours seulement dans l’étuve électrisée de son maigre conseil national voyait son président  Jean-Christophe Lagarde, flatter  « la solidité » de sa formation. Il a appelé à « être clair » et « à garder le cap » afin de se « rendre incontournable dans la majorité, ou dans l’opposition ou peut-être dans une recomposition ».    Pour simplifier en bref :  être clair n’importe ou, n’importe comment, mais en restant ensemble.    Cette position extrêmement instable était même confirmée par le président du groupe UDI a l’assemblée nationale, l’inénarrable Philippe Vigier qui se fendait d’une phrase qu’il supposait avoir un destin historique  « Je voterai Fillon car c’est le plus à même de redresser le pays » .  Pour clôturer ce fabuleux bal de faux culs, étrangement appelé ‘conseil national’  le communiqué rédigé stipulait :  l’UDI a « pris acte » du départ du parti Alliance centriste, qui a récemment appelé à soutenir Emmanuel Macron via son président, le député UDI Philippe Folliot.

La réponse est cinglante, quelques heures après ce sont pas moins de 10 sénateurs UDI emmenés par Michel Mercier, ancien garde des sceaux et ministre de la justice de François Fillon (2010/2012) qui claquent la porte en signant conjointement une tribune dans le journal du Dimanche, apportant leur soutien à Emmanuel Macron.  Plus fort encore ce sont les raisons invoquées pour expliquer ce ralliement à Macron qui sont terribles pour ce qui reste de l’UDI et son petit Président Lagarde.        Voila le texte qu’ils ont conjointement signé : .

« Notre pays a besoin d’une majorité renouvelée et de rassemblement plutôt que d’opposition, Emmanuel Macron propose une méthode à laquelle nous sommes fondamentalement attachés : dépasser le vote paralysant droite-gauche qui a pour conséquence qu’à chaque élection nationale le camp vainqueur ne pense qu’à défaire ce que les prédécesseurs ont fait … Emmanuel Macron est le seul à affirmer clairement, et avec force, que le destin de la France est étroitement lié à celui de l’Europe »   ………….  et en toute fin le coup de ‘descabello’ final      « La campagne électorale que nous vivons est certainement l’une des plus calamiteuses que notre pays ait connue. Notre soutien à Emmanuel Macron repose d’abord sur la moralisation de la vie publique » .

On ne peut être plus clair. l’ UDI c’est FINI !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s