Contestataires en baisse, Réformistes en hausse !

Voila qui est fait !  Un excellent signal !

Le syndicalisme Français vient de basculer de majorité. La traditionnelle majorité Cégétiste CGT vient d’être dépassée par la CFDT.  Mine de rien ce résultat exprime la montée en puissance du syndicat qui préconise le dialogue, la négociation et le compromis social, face a l’inamovible posture éternelle et stérile de ‘contestation’ et de ‘conflit’ qui est celle de la CGT depuis sa création en 1895.

Evidemment cela transformer les rapports sociaux en France.  Maintenant le ‘bloc syndical réformiste’ composé de la CFDT, CFTC et UNSA est en position majoritaire qui lui permettra de signer des accords même si l’autre ‘bloc syndical contestataire’ CGT et FO les refuse.  Le camp de la négociation du possible raisonnable a pris le dessus sur les jusqu’au boutistes, contestataires aux actions stériles et souvent politisées, au service essentiel de la fonction publique qui est majoritaire dans leur adhérents et direction.  Résumons la nouvelle situation : Syndicalement les salariés du privé ont dépassé le syndicalisme de la fonction publique.

C’est une lente érosion qui a frappé le CGT. Ce syndicat a été incapable d’appréhender le changement du monde du travail, et de renouveler sa posture, son discours, ses méthodes, ses actions et sa philosophie.  La CFDT elle s’est adapté au prix d’une profonde réforme pour être plus près des métiers sur le terrain, dans le monde moderne du travail. Alors que la CGT restait centralisée, figée selon le schéma de son parti politique ‘frère’ le PC.

Dans cette élection syndicale le choix était entre le syndicalisme de conflits, de grèves interminables, de blocages permanents, aboutissant souvent dans des impasses, ou le syndicalisme qui sait être à la fois intransigeant et responsable, en privilégiant la négociation au seul conflit.

La consultation syndicale à rendu le résultat suivant : CFDT 26,37% et la CGT 24,85%

Bloc Réformiste CFDT, CFTC, UNSA  = 41,21% .  Bloc Contestataire CGT, FO = 40,44% .  Le Syndicat non aligné CFE/CGC (Cadres et encadrement) = 10,67%.  Il est évident que le monde syndical va enfin changer de stratégie, et être plus proche du modèle syndical Allemand, préférant la négociation, qui peut tout de même être très âpre, au recours permanent inutile et politique à la grève systématisée.

Pour le monde syndical ce résultat des élections rendu ce vendredi 31 mars, est un véritable séisme qui chamboule la représentation majoritaire jusqu’ici imposée par la CGT et son alliée opportuniste FO.  Aujourd’hui la majorité syndicale a changé de camp, ce sont la CFDT et ses alliés CFTC et UNSA avec lesquels elle forme le ‘bloc réformiste’ qui forment la nouvelle majorité.

Ce signal donné par les élections syndicales dans le secteur privé, qui fait de la CFDT le 1er syndicat du secteur privé devant la CGT est un signal évident pour les élections Présidentielles, ou les réformistes sont également face aux éternels et permanents contestataires.

Cette actualité syndicale aura t’elle un écho dans le monde politique ou on retrouve les mêmes ‘postures’  avec la CGT qui est proche des partis de la gauche traditionnelle et revendicative, Hamon et Mélenchon, face à la CFDT plus proche sans doute du candidat réformiste façon Macron.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s