PO.66 : 55% des communes en ZRR

ZRR cela signifie Zone de Revitalisation Rurale.  Pour être classées dans cette catégorie les communes doivent correspondre aux caractéristiques établies dans le cadre des dispositions de la loi de finances rectificative de 2015. La réforme de ces zones permet aux entreprises et organismes d’intérêt général qui y sont établies, de bénéficier d’exonérations sociales et fiscales.

Le nouveau classement qui sera effectif à partir du 1er juillet 2017 établit un nouveau zonage qui se fait à présent au niveau du périmètre intercommunal et plus commune par commune : toutes les communes de l’intercommunalité éligible sont classées ZRR.  Le nouveau classement est calé sur la durée du mandat municipal. Pour être classé ZRR,  la communauté de communes, appelée Etablissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI) doit cumuler deux conditions,  une densité de population inférieure ou égale à 63 habitants par km2,  et un revenu fiscal par unité de consommation médian inférieur ou égal à 19.111 €uros.

Ce sont 124 sur les 226 communes des Pyrénées Orientales, qui ‘bénéficient’ de ce classement en Zone de Revitalisation Rurale. 

Amélie-les-Bains-Palalda (66003) ; Angoustrine-Villeneuve-des-Escaldes (66005) ; Ansignan (66006) ; Arboussols (66007) ; Arles-sur-Tech (66009) ; Ayguatébia-Talau (66010) ; Baillestavy (66013) ; Bolquère (66020) ; Bourg-Madame (66025) ; Campôme (66034) ; Campoussy (66035) ; Canaveilles (66036) ; Caramany (66039) ; Casteil (66043) ; Catllar (66045) ; Caudiès-de-Conflent (66047) ; Caudiès-de-Fenouillèdes (66046) ; Claira (66050) ; Clara (66051) ; Codalet (66052) ; Conat (66054) ; Corneilla-de-Conflent (66057) ; Corsavy (66060) ; Coustouges (66061) ; Dorres (66062) ; Egat (66064) ; Enveitg (66066) ; Err (66067) ; Escaro (66068) ; Espira-de-Conflent (66070) ; Estavar (66072) ; Estoher (66073) ; Eus (66074) ; Eyne (66075) ; Felluns (66076) ; Fenouillet (66077) ; Fillols (66078) ; Finestret (66079) ; Font-Romeu-Odeillo-Via (66124) ; Fontpédrouse (66080) ; Fontrabiouse (66081) ; Formiguères (66082) ; Fosse (66083) ; Fuilla (66085) ; Joch (66089) ; Jujols (66090) ; La Bastide (66018) ; La Cabanasse (66027) ; La Llagonne (66098) ; Lamanère (66091) ; Lansac (66092) ; Latour-de-Carol (66095) ; Latour-de-France (66096) ; Le Tech (66206) ; Le Vivier (66234) ; Les Angles (66004) ; Lesquerde (66097) ; Llo (66100) ; Los Masos (66104) ; Mantet (66102) ; Marquixanes (66103) ; Matemale (66105) ; Maury (66107) ; Molitg-les-Bains (66109) ; Mont-Louis (66117) ; Montbolo (66113) ; Montferrer (66116) ; Mosset (66119) ; Nahuja (66120) ; Nohèdes (66122) ; Nyer (66123) ; Olette (66125) ; Oreilla (66128) ; Osséja (66130) ; Palau-de-Cerdagne (66132) ; Pézilla-de-Conflent (66139) ; Pia (66141) ; Planès (66142) ; Planèzes (66143) ; Porta (66146) ; Porté-Puymorens (66147) ; Prades (66149) ; Prats-de-Mollo-la-Preste (66150) ; Prats-de-Sournia (66151) ; Prugnanes (66152) ; Puyvalador (66154) ; Py (66155) ; Rabouillet (66156) ; Railleu (66157) ; Rasiguères (66158) ; Réal (66159) ; Ria-Sirach (66161) ; Rigarda (66162) ; Sahorre (66166) ; Saillagouse (66167) ; Saint-Arnac (66169) ; Saint-Laurent-de-Cerdans (66179) ; Saint-Marsal (66183) ; Saint-Martin (66184) ; Saint-Paul-de-Fenouillet (66187) ; Saint-Pierre-dels-Forcats (66188) ; Sainte-Léocadie (66181) ; Salses-le-Château (66190) ; Sansa (66191) ; Sauto (66192) ; Serdinya (66193) ; Serralongue (66194) ; Souanyas (66197) ; Sournia (66198) ; Tarerach (66201) ; Targassonne (66202) ; Taulis (66203) ; Taurinya (66204) ; Thuès-Entre-Valls (66209) ; Trévillach (66215) ; Trilla (66216) ; Ur (66218) ; Urbanya (66219) ; Valcebollère (66220) ; Valmanya (66221) ; Vernet-les-Bains (66222) ; Villefranche-de-Conflent (66223) ; Vinça (66230) ; Vira (66232).

124 communes en ZRR soit 55% des 226 du Département.  Cela donne une idée claire de l’état économique de notre région.

Beaucoup d’entre elles sont de toutes petites communes de zone de montagne ou de piémont.   Mais nous observons que deux communes sortent du lot par leur situation et la notoriété de leur Maire.

1°) Amélie les Bains Palalda, commune thermale dirigée par Alexandre Reynal candidat aux prochaines législatives au nom du défunt Parti Socialiste sur la 4eme circonscription.  A la tête d’un village classé en Zone de Revitalisation Rurale, il prétend revitaliser la circonscription et la France !   Les bourricots hésitent entre les pleurs et le rire, a moins que ce ne soit de rire que viennent les pleurs.

2°) Pia :  Village de la plaine Salanquaise, géré par des élus socialistes pendant des décennies.  Dont à l’issue d’une bataille épique, l’année dernière ,l’ ex 1er adjoint à pris l’écharpe et évincé le maire précédent.  Village à 3 km de Perpignan, mais faisant partie d’une communauté de commune abracadabrantesque regroupant les villages de l’arrière pays des corbières audoises avec  Fitou ,Claira Salses le château, et Pia.   Village classé en grande difficulté budgétaire dans un récent rapport de la cour régionale des comptes. Voit son Maire Michel Maffre postuler sérieusement en septembre prochain au poste de Sénateur des Pyrénées Orientales. A la tête d’un village en ruine et en revitalisation, il prétend dynamiser et sauver le Département au Sénat .   Encore une fois en apprenant cette ‘candidature’ Les Bourricots (de Pia) ont pleuré de rire…

ZRR en France et le Département 66

A Amélie les Bains Palalda, à Pia et à Claira, ZRR veut sans doute aussi signifier :  Zone de Rigolos Redoutables

REVITALISONS oui bien sur  ! ….. Mais  avec des élus compétents c’est plus sur.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s