Faire l’Europe sans défaire la France

Faire l’Europe sans défaire la France, est certainement la solution qui représente la pensée d’une énorme majorité de Français. Cette façon de voir l’avenir n’est pourtant pas majoritaire dans les candidats aux Présidentielles. La majorité de ceux ci sont pour le Frexit, la sortie de l’Europe de l’Euro.  La peuple Français dans sa sagesse sait très bien le tsunami économique, social et politique que provoquerait une pareille folie.

Dans notre région, à Perpignan, qui peut imaginer rétablir la frontière matérielle avec l’Espagne, voir des policiers et des douaniers aux frontières, devoir échanger des Francs contre des pésétas, etc . Toutes choses que les jeunes n’ont pas connu, et que les plus âgés ne veulent plus revoir.

Certes il faut en convenir l’Europe est imparfaite, mais il faut continuer à travailler a l’élaborer, plus activement, plus rapidement, plus socialement, mais sans la quitter. L’Europe est telle que les états, France comprise, l’ont constituée.  Les politiciens nationaux s’en servent comme excuse à leurs échecs nationaux et lui font porter la responsabilité de leurs propres errances nationales. Elle leur sert d’excuse et en ce sens l’Europe est un miroir aux alouettes parfait pour dévier sur elle la vindicte que les électeurs portent au personnel politique national.

Face à cette ‘coalition’ de candidats contre l’Europe, seul Emmanuel Macron a une attitude courageuse et logique. Alors que Marine Le Pen demande à TF1 de retirer le drapeau Européen du décor du studio ou elle était invitée pour une interview, geste aussi symbolique que stupide; à l’opposé et courageusement Macron à son meeting de Nantes a fait entonner l’hymne Européen.  L’image est forte du clivage qui existe entre ceux qui portent un réquisitoire accusateur contre l’Europe pour expliquer faussement les malheurs de l’hexagone, et ceux qui avec courage, affirment que l’Europe est certes encore imparfaite, mais n’est pas la source des difficultés de la France, et qu’il faut reprendre la marche en avant Européenne avec conviction, courage et détermination.   Une autre étape attend la France hexagonale, qui a besoin de se réformer courageusement, et qui se sert depuis 20 ans pour expliquer ses renoncements successifs à toute réforme du bouc émissaire Européen .  L’Europe de son coté nécessite une nouvelle dynamique à laquelle la France doit contribuer en retissant le lien fort et moteur du couple Franco Allemand réel moteur de la dynamique Européenne.

En cela, il est nécessaire de penser avant de voter dans 48 heures que la France a besoin d’un Président de la République qui soit un Européen convaincu.  Seule façon de faire l’Europe sans défaire la France.   Sur ce registre les Politiciens qui ont gouverné le pays depuis des décennies et qui se sont servi de l’Europe comme explication à leurs échecs nationaux, sont bien sur disqualifiés à l’élection Présidentielle.

La France n’a pas besoin d’une 6eme République, la 5eme suffit largement pour réformer positivement le pays. Tout autant la France n’est pas victime de l’Europe, elle est simplement partiellement coupable de son mauvais fonctionnement. La France doit reprendre sa place originelle aux cotés de l’Allemagne pour en être le moteur essentiel aux avancées sociales et politiques qui sont nécessaires à l’Union Européenne.  Nul besoin de Frexit ou de Chantage Européen, seule la volonté le dynamisme et une vision nouvelle sont de mise pour cela.

 

 

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s