L’ Arrivée du tiercé Présidentiel !

Et bien voila.  C’était prévisible à défaut d’avoir été prévu. Ce 23 avril 2017 jour de la Saint Georges restera dans l’histoire politique Française, gravé comme le jour de l’atomisation des vieux partis qui ont englouti la France dans le marasme économique et social ou elle se démène. Ce personnel politique sortant ou postulant qui n’avait même pas pu trouver un leader naturel dans leurs rangs, est d’abord passé par la moulinette des primaires, desquelles sont sortis, Fillon, un candidat qui en voulant monter au cocotier Présidentiel à enfin montré son derrière (et les affaires qu’il cachait),  et pour le PS c’est le Petit Ben qui n’ayant pas compris qu’il faisait une campagne Présidentielle, s’est contenté de raconter des histoires à dormir debout (salaire universel) à son habituel fan club des jeunes socialistes boutonneux.

Fillon en se maintenant contre vents et marées a largement contribué au discrédit qui place de justesse son parti à la 3eme place, de très peu devant Mélenchon, alors même que l’élection Présidentielle leur était « promise » fin 2016.

Les Républicains se sont laissés enfermer dans la tragédie Fillonnesque d’un candidat totalement discrédité, se maintenant avec le seul soutien de la part d’électorat de droite la plus réactionnaire représentée par le groupuscule « Sens Commun ».

Avec Fillon c’est sans doute l’ensemble du parti qui va sombrer d’abord dans des règlements de comptes, puis dans l’opinion publique qu’il a très largement désespéré.

De même qu’un bon cheval ne peut pas gagner une course, monté par un mauvais jockey, le meilleur programme électoral qui soit ne peut pas être porté victorieusement par un très mauvais candidat.

Le PS,  lui,  avait déjà explosé.  Les deux gauches irréconciliables, le sont de plus en plus. Le vainqueur surprise de la primaire de la Belle Alliance (déjà le nom était ridicule) n’a jamais compris qu’il était candidat.  Certes un candidat de substitution, choisi par des frondeurs, qui s’étonnaient eux mêmes ensuite d’être frondés à leur tour.

Petit Ben, est un baby Martine Aubry et en cela il maitrise le sens inné de la défaite.

On à placé Petit Ben sur un cheval, mais ce Cheval était malade et le cavalier n’avait jamais pratiqué d’équitation.

L’exploit est fabuleux, ramener le score du PS a celui qu’avait réalisé Gaston Deferre en 1969, c’est ce qu’on peut appeler une grande avancée de conviction politique.

Bravo petit Ben, ton nom restera dans l’histoire de France.

Avec l’Insoumis Jean Luc on a eu droit à la campagne la plus fantasque (on ne dit pas fantastique) que les Présidentielles Française n’aient jamais connu.

Imaginez un ex ministre socialiste, recyclé en guerrillero anti Européen, préférant l’alliance bolivarienne à la communauté Européenne. Un apôtre de Castro et de Chavez, un ami de Poutine, qui avale tout cru le Parti Communiste, et la plus grande partie des frondeurs du PS, bref tout ce qui compte d’utopistes, auxquels il joue avec un talent réel d’orateur et d’acteur, une grande pièce de théâtre intitulé l’Insoumis Jean Luc Président.

Ole ! gringo .. Voila qui fait rêver..

Jean Luc a littéralement et avec des Hologrammes, fait rêver une foule de benêts, qui croyaient avoir trouvé en lui un magicien de la politique.  En réalité Jean Luc est vraiment un magicien, il leur a fait croire qu’il était un homme politique neuf, lui qui a 35 ans de carrière politique.  Pour cet exploit, Bravo ! gringo Jean Luc.

Avec Dupont Aignan, c’est un mystère qu’il faut élucider.

Le candidat de La France Insoumise avait un tableau de bord à priori favorable pour faire un score honorable.  Il est un mixte entre Marine et Fillon.  Anti Européen comme elle, et plus proche des réformes de François.  Il pensait se nourrir des votes de l’électorat de droite dégouté par les affaires qui ont ruiné l’image de probité et de morale de Fillon.

Hélas pour Dupont Aignan le groupuscule Sens Commun  à été soudé derrière Fillon et ils ont continué à être sa base etson socle incompressible.

Ensuite Dupont Aignan dans sa campagne a passé son temps à s’en prendre à tous les autres, alors même qu’il n’était concurrent qu’avec Fillon.     Bref le mauvais cavalier Nicolas Dupont Aignan, s’est trompé de campagne, il l’a faite comme pour gagner, alors même que ce n’était pas dans ses possibilités.  Ensuite il a pris comme monture un cheval qui était trop court de pattes.  Paf !  il n’aura pu sauter la haie des 5% qui lui aurait assuré le remboursement de la campagne.

Voila que pour la deuxième fois le Front National, va participer au deuxième tour de la Présidentielle.

Marine, fait donc aussi bien que son père Jean Marie.   Mais sans le montrer Marine n’est pas contente.  Il était prévu qu’elle arrive en 1ere place du 1er tour, et elle n’est que 2eme. Il manque 4 à 5% sur les prévisions de voies que le FN pensait obtenir.

Alors pendant 15 jours; on va faire semblant d’être contents, en réalité on va faire beaucoup de bruit. Cela servira a faire oublier les affaires qui lui collent a la peau, et cela Et puis faire du bruit attirera les curieux, les réactionnaires qui souhaitent faire la politique de la terre brulée en votant FN.  En cela elle a noté avec satisfaction les positions sur le 2eme tour de Poutou qui n’appelle pas à voter contre elle ou pour Macron, et surtout la position de l’équipe de garde du corps de François Fillon, « Sens Commun » qui demande à regarder de prés les propositions de Marine, de même que Jean Frédéric Poisson et de Christine Boutin qui appellent à voter Marine.

Et puis il y a une logique a tout, et même a la politique. Quand la droite et la gauche sont discréditées, menées par des politiciens usés et défraîchis. Quand la droite et la gauche sont dépassés par l’extrême droite et l’extrême gauche, la logique veut qu’il y ait une large voie centrale.

Les Français ne supportent plus les échecs consécutifs de Présidents de droite et de gauche, pourtant dotés de majorités, qui se sont succédés au pouvoir depuis plus de 30 ans sans trouver la moindre solution au marasme économique et social que traverse le pays.

Alors un homme jeune, nouveau, intelligent, qui ne cherche pas à rassembler seulement un camp de droite ou de gauche, mais un ensemble de Français de droite et de gauche,  qui veulent se mettre En Marche, pour réformer, rénover la politique et le pays. Voila qui a séduit les Français et qui promet enfin le renouveau politique du pays, qui entrainera sans doute une dynamique économique et sociale fortement attendue et espérée.   Alors En Marche,  Au Trot ou Au Galop, peu importe comment, l’essentiel est d’avancer enfin ….

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s