Perpignan: Zébulon bondit encore !

Tout le monde connaît ZEBULON a Perpignan.  On ne peut pas, ne pas avoir de l’affection pour celui qui a été Maire de Perpignan de 1993 à 2009. Il a été sénateur de 2001 à 2011 et Président fondateur de la communauté de commune de l’agglo de Perpignan de 2000 à 2014.  On ne peut pas oublier ce qu’il a fait pour sa commune pendant ces longues années. Lui même s’est retiré de la politique ‘active’ en laissant le soin a son ex premier adjoint durant deux mandats, qu’il a placé lui même au rang de Maire en 2009, d’assumer la liste des municipales de 2014.  Depuis des démangeaisons étaient perceptibles chez cet éternel ‘visionnaire’ bondissant.  On remarquait des signe d’énervement, des rancoeurs acides, des reflux gastriques,  bref des cumuls de griefs accumulés depuis son ‘départ’, et un sentiment diffus mais inavouable de s’être fait avoir.  Mais quand on part on part, surtout quand s’est lui même qui a choisi et mis en place sa succession à laquelle il s’attaque à présent.  Le motif n’est certainement que d’apparence bien que fondé.  Il cache d’autres griefs qui sans doute ne peuvent être révélés.  Son successeur Jean Marc Pujol comme lui issu de l’UDF pour aller à l’ UMP a certes tardé de déclarer son vote pour Macron, mais il l’a fait clairement depuis et avec panache.   Bien d’autres politiciens que Zébulon a fréquenté sont bien plus ambigus puisqu’ils disent ne pas pouvoir voter Macron. Cette attitude est pourtant le fait d’un ancien député Daniel Mach battu en 2012, et qui souhaite se représenter. Lequel a été son suppléant dans une tentative qui a échoué aux élections législatives dans les années 90.

Zebulon n’en pouvait plus, il fallait que sa rage explose, et le retard de Pujol à déclarer son vote Macron a déclenché la soupape de sécurité.

Personne ne peut lui en vouloir, il est comme ça Zébulon.  En réponse le débat à été porté, irrésistiblement au plan gérontologique.  Hélas il est bien vrai que le temps passe inlassablement irrésistiblement, et que l’âge en est le cruel révélateur.  Alors bonne retraite Zébulon, il faut savoir oublier la politique et les rancoeurs qu’elle peut provoquer pour savoir  terminer en douceur, une vie entière quasiment exclusivement consacrée aux affaires municipales.

Signe des temps Dimanche 7 Mai le jour ou il mettra (Comme son successeur Jean Marc PUJOL) le même bulletin MACRON dans l’urne, il fêtera aussi ses 75 ans.  Un bel âge, celui de la sagesse, qui doit l’aider à facilement maitriser ses emportements passagers.

BON ANNIVERSAIRE  JEAN PAUL

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s