A Perpignan : Derrière la 1er Circo, le FN menace la ville !

Ce 1er tour de la Présidentielle est très politiquement révélateur sur le périmètre de Perpignan et en particulier sur celui de la 1ere circonscription des PO, constitué pour sa plus grande part par la ville de Perpignan.

Le résultat sur la ville est très révélateur du danger que représente le FN sur les deux scrutins, législatif du mois de juin et municipal en 2020.  Le scrutin est significatif d’une recomposition politique qui met à mal les anciens partis politiques, et va les contraindre à sérieusement revoir leurs postures politiciennes.

Louis Aliot le compagnon de Marine, a fait des déclarations précises annonçant son ambition sur la ville, et sa stratégie semble toute axée vers cet objectif.

Les résultats ci dessus démontrent clairement le danger, et les stratégies possibles pour y faire face devraient découler d’une analyse logique et réaliste de ce scrutin.

Il semblerait aux yeux de certains Perpignanais que l’investiture de Daniel Mach ex député de la 1er circonscription durant 2 mandats, et battu en 2012,  maire de Pollestres la plus petite commune de la circo, et vice Président de la métropole Perpignan Méditerranée en charge des transports, ne soit pas le candidat idéal, ni le plus adapté à la situation politique de la 1ere circonscription.   Son positionnement pour le moins particulier, refusant bien que secrétaire départemental du parti Les Républicains 66, de prendre position quant à son vote au deuxième tour des Présidentielles entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron, contrairement aux leaders nationaux tels Juppé, Sarkozy et Fillon.  Le candidat Daniel Mach en s’enfermant dans un NiNi  est un des rares responsable politique départemental à soutenir cette posture.   Le Maire de Perpignan Jean Marc Pujol, et son 1er adjoint Romain Grau, ayant clairement annoncé leur soutien à Macron face à Marine Le Pen.

Daniel Mach par sa posture est un paradoxe politique sur la circonscription et la ville.  Sa candidature semble des plus fragiles aux législatives et de fait des plus dangereuse quant aux conséquences futures sur les municipales.

Depuis le 1er tour des Présidentielles, des bruits insistants circulent à Perpignan, faisant état d’appels et de sollicitations soutenues à une autre candidature d’un élu Perpignanais, ayant une participation active dans le  développement de la vie économique roussillonnaise, et plus fédérateur pour l’électorat qui a placé Fillon seulement en quatrième position à Perpignan.  L’absence de positionnement Républicain pour le 2eme tour que n’a pas pris Daniel Mach, semble déterminant chez beaucoup de responsables politiques et bon nombre d’électeurs, pour estimer qu’il ne sera pas en situation de regrouper autour de lui face au candidat FN les voix lui permettant la victoire en juin.   La 1ere circonscription étant majoritairement la partie urbaine de la capitale Roussillonnaise, la suite municipale peut aisément s’imaginer.

wait and see : les tout prochains jours, nous en diront bien davantage.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s