Maintenant c’est la derniére étape ! Les 11 et 18 Juin les Législatives.

Voila qui est fait !  La Présidentielle est finie.

Emmanuel MACRON est élu avec 66.06% de voix,  Marine Le Pen 33.94%.

Mais encore un petit travail reste à faire, élire à l’assemblée nationale une majorité qui corresponde aux souhait exprimé clairement par les électeurs lors de cette longue période électorale que nous venons de vivre.

L’élection d’Emmanuel Macron correspond totalement au message qu’ont fait continuellement passer les électeurs tout au long de cette déjà longue aventure commencée par les primaires, la campagne, puis les deux tours du scrutin.

« Changer les acteurs et le logiciel ! »

En ce qui concerne les acteurs, pour le Président acteur principal cela semble accompli.  C’est tout ce qu’il y a de plus ‘neuf’ . Seulement 3 ans en politique et 39 ans d’âge.  Une culture bien établie Science Po et l’ ENA. promotion Léopold Sédar Senghor (2002  /2004) Inspecteur des finances, puis une courte mais brillante expérience de banquier chez Rothschild comme Georges Pompidou ou Henry Emmanuelli, avant d’entrer conseiller à l’Elysée puis ministre de l’économie. Macron c’est la nouveauté, la jeunesse, dotées d’une formation exceptionnelle.

En ce qui concerne le Logiciel, par sa candidature Macron a fait exploser le vieux logiciel démodé et contreproductif du Droite ou Gauche. Avec En Marche de Macron c’est la Droite et la Gauche efficaces et rassemblées sur un programme clair et impératif de rénovation courageuse.  « Qui m’aime me suive » semble un résumé de sa stratégie. Bon nombre de politiciens de toutes provenance adhérent à ce chamboulement qui fait exploser les frontières illusoires entre les deux ex partis de gouvernement l’UMP devenu Les Républicains et le PS.  Ces deux partis sortent effondrés de cette présidentielle ou ils n’étaient ni l’un ni l’autre qualifiés pour le second tour.  A présent c’est les Députés devant former la majorité parlementaire qu’il faut choisir, selon le souhait exprimé par les électeurs « Changer les acteurs et le logiciel »

Pour ce qui est de notre département les candidatures des candidats vont être déposées entre le 15 et le 19 Mai 18heures.  Ce sont ces candidats qui seront en « compétition » lors du premier tour le Dimanche 11 Juin (jour de la sainte trinité) Pour pouvoir être candidat et se maintenir lors du second tour il faudra qu’ils aient un score supérieur à 12.5% des inscrits sur la circonscription.

Ce sont 4 députés qui représenteront notre département à Paris.   Actuellement nous sommes représentés par

1ere circonscription :  Mr Jacques Cresta (62ans) Parti Socialiste élu en 2012

2eme circonscription : Mr Fernand Siré (72 ans) UMP. Suppléant  au décès d’Arlette Franco en 2010. élu en 2007 et réélu en 2012

3eme circonscription : Mr Robert Olive (66ans) Parti Socialiste à suppléé le 9 mai 2014 Mm Ségolène Neuville devenue Secrétaire d’Etat.

4eme circonscription : Mr Pierre Aylagas (74ans) Parti Socialiste élu en 2012.

Le rajeunissement parait nécessaire, il est même impératif.   La remise en cause du logiciel politique semble également de mise à l’observation des piètres résultats qu’ont obtenu pour le département des Pyrénées Orientales les actions à l’assemblée des députés de ces 20 dernières années.  Leur vieux logiciel a donné les résultats que l’on constate dans notre département. Chômage au summum,  RSA généralisé, économie écroulée.  Et pourtant certains candidats semblent fiers de leurs actions ces 20 dernières années.  Soyons sérieux, notre département mérite bien mieux.

La représentation politique des Pyrénées Orientales doit permettre au département de lutter efficacement contre les votes extrêmes qui s’expriment massivement dans notre département, et qui sont le fruit d’années perdues pour redynamiser notre belle région abandonnée par l’économie, et minée par le chômage.  Si l’on veut faire reculer les votes extrêmes signes de désespoir, il faut redonner de l’espoir aux électeurs qui crient leur angoisse du chômage et de la relégation sociale, et leur colère qui se traduit avec le bulletin extrême.  Pour faire reculer cela, il faut des députés nouveaux, dynamiques, compétents, ayant une perspective économique réelle pour l’économie des Pyrénées Orientales, au travers de l’Industrie, de l’Agriculture et du Tourisme.  Un vrai défi à relever pour affronter l’avenir, et pour un Roussillon Gagnant dans une France revigorée.

 

 

 

 

 

 

 

 

de 12.5% de voix

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s