Les 3 alliés involontaires de Macron

Et oui il faut savoir reconnaître les choses. Emmanuel Macron n’est pas Président que par le simple fruit de sa compétence et de son travail. Il a aussi, et c’est indispensable à ce niveau, obtenu l’appui ‘involontaire’ de 3 concurrents qui sont bien involontairement devenus de vrais alliés.

Le 1er allié

Le premier allié involontaire, c’est Jean Luc Mélenchon qui connaît parfaitement la maison PS dont il est issu.  Cette fois il à su trouver le positionnement idéal pour ‘piller’ son électorat.  Sa tactique issue directement de la méthode Mitterrand était de faire rêver ses militants, ce qu’il n’à pas hésité à faire, et dans l’outrance il les a appelé  ‘les insoumis’.  Jean Luc à totalement ringardisé le PS sur le concept du rêve utopique, malgré le pauvre Hamon qui avait pourtant lui même tué Valls grâce au salaire universel.  Jean Luc à la tête du front de gauche en 2012, était opposé au PS.  Le même Jean Luc légèrement calmé (en apparence) et cette fois à la tête des insoumis à en 2017 totalement avalé la clientèle électorale du PS, essentiellement composée de fonctionnaires qui sont venus renforcer les populistes insoumis d’origine.   Le coup a parfaitement réussi, le PS en est mort.  Par la suite Mélenchon ne pourra pas continuer à fédérer longtemps ensemble la démagogie et le ‘populisme’ (style Marine Le Pen)  façon révolutionnaire Castriste, avec la réalité que vivent au quotidien ces ‘anciens socialistes’, même si on leur vend cela comme un produit d’avenir, puisque transmis par hologramme.   Finalement c’est l’ Hologramme qui restera le symbole du rêve Mélenchonien qui à réussi à réaliser son objectif premier ‘tuer le PS’ sans toutefois réussir à aller au delà pour porter une réelle espérance en l’avenir.  La position de Che Mélenchon sur le vote du deuxième tour, a révélé qu’il n’avait changé qu’en apparence. A son âge on ne se refait pas, sauf par hologramme.

Le 2eme allié

Le deuxième allié involontaire, c’est François Fillon. Jusqu’ici surnommé Monsieur « No Body » à l’UMP,  celui qui avait été humilié par son Président Nicolas qui l’appelait serviteur, a par une alliance hors normes politique avec le groupuscule agissant  ‘Sens Commun’ et grâce à une formule oratoire déflagrante « imagine t’on le général De Gaulle mis en examen » réussi à éliminer d’un seul coup l’ancien Président Sarkozy et le favori Alain Juppé lors des primaires. Ce coup de force fatal a Juppé qui était le plus redouté de Macron, car le plus proche au niveau des idées et du positionnement politique, lui a ouvert un peu plus la route.   Par la suite Fillon s’est largement pris les pieds dans le tapis Elyséen en apparaissant dans d’innombrables affaires, sous un jour peu moral et finalement pas très catholique. Sa candidature a finalement été plombée par ces d’affaires peu reluisantes que la presse à révélé.  Incapables de tomber d’accord et barrant la route à un possible repreneur du chantier qu’aurait pu être Juppé, Sarkozy à également contribué au résultat final.  Cet épisode a également été une ‘chance’ pour Macron, qui a su intelligemment capter à son profit le désarroi d’une frange du corps électoral classé de droite et centriste, très mal à l’aise avec ces affaires peu morales

La 3eme alliée

La troisième alliée involontaire, c’est Marine Le Pen.  Celle qui a su profiter de l’inaction des deux parti de gouvernement qu’elle appelle finement l’ UMPS, et qui par leur inaction réformatrice ont constitué une masse énorme de déçus qu’elle a facilement su capitaliser électoralement en se drapant dans la posture du tous « salauds » tous « malhonnêtes » sauf le FN qui est seul contre tous.  Ce positionnement couplé à un souci tactique de changer l’apparence du parti en le présentant sous un angle plus compatible que celui qu’il avait sous Jean Marie, a permis à la Marine française d’accéder au deuxième tour, et encore plus brillamment que ‘papa’.  A ce stade, et au cours du débat de l’entre deux tours, elle à montré le vrai visage de son parti.  Une alliance d’incompétence, et de ‘vulgarité’,   qu’a révélé Macron en lui explosant le vernis de couverture, lors de ce funeste et pitoyable débat pour une Marine Le Pen qui se voyait invulnérable, et au delà au FN conglomérat sans âme de déçus.  Le résultat 66 / 34 est le fruit de cela.  Le FN par cette nouvelle défaite montre son incompétence à diriger le pays, et la légèreté de son unique tactique consistant à fédérer des mécontentements divers, sans rien proposer de positif pour traiter le mal sur lequel il prospère.

Ces trois alliés ponctuels, ont rendu un grand service à Macron et à la France. 

Enfin la France va pouvoir dégager l’ancien système politique, et les anciens caciques inutiles et pour beaucoup malfaisants qui tenaient nationalement ou localement ces vieux partis totalement sclérosés.  Ce n’est pas une évolution comme la proposait Alain Juppé, qui n’a pas été suivi pour cela.  C’est carrément une « Révolution » certes en douceur, mais profonde que les circonstances et l’énergie et la vision d’Emmanuel Macron vont faire faire a la France.  Cela fera finalement gagner du temps.  Grâce à Macron l’espérance en l’avenir et l’optimisme sur nos capacités, vont dynamiser le pays, dirigé par un homme intelligent, brillant, cultivé, stratège politique de 39 ans, une sorte de Napoléon moderne, qui va réveiller le pays endormi le mettre « En Marche » et le faire passer pour son plus grand bien à l’ère du numérique et de l’économie moderne.  Il va de plus faire disparaître le vieux monde politique cramoisi et rejeté qui existait jusqu’ici, en faisant naître une nouvelle génération de politiciens, moins sectaires et plus adaptés aux réalités économiques et sociales d’aujourd’hui.

Merci Emmanuel Macron, merci aussi à ses alliés involontaires qui ont malgré eux permis son élection et grâce à elle, faire que la France reprenne confiance en son destin et prospère enfin dans le monde réel tel qu’il se présente.  Adieu à ce vieux monde politique vermoulu, à ces  Le Pen, Mélenchon, Fillon, Hollande et consorts qui avec leur partis d’un autre âge FN, PS, UMP, LR ont fait stagner le pays dans l’immobilisme, le chômage, et le malaise social,  sur leur concept politique de droite ou gauche qui a provoqué les alternances incessantes et stériles.

Une ère économique et politique nouvelle s’ouvre pour la France .

C’est à confirmer aux législatives, la dernière étape de la

République « En Marche ! « 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s