Après l’Hyperactif et le Normal, enfin le Président UTILE

 

Aujourd’hui Dimanche 14 Mai jour historique, car FIN d’un quinquennat et début d’une Présidence. mais faisons un petit rappel historique pour nous souvenir comment se sont déroulés les deux derniers quinquennats.

En Mai 2012, c’est pour remplacer Nicolas Sarkozy le Président  « Anormal » car Hyper actif, gigotant perpétuellement tel un sémaphore, voulant s’occuper de tout pour finalement ne rien faire et gâcher l’espoir de rénovation dont il avait été porteur en 2007, que le Président autoproclamé ‘Normal‘ avait été élu.  Le score portait les stigmates de la déception occasionnée par le quinquennat Sarkozy, qui eut un « collaborateur » 1ere ministre unique durant les 5 ans, tant son inutilité était rendue évidente par l’hyperactivité de l’occupant Elyséen.  C’est finalement assez facilement par 51.64% du « Normal » face aux  48.56% de l’ « Hyperactif »  que François Hollande l’inventeur de la tirade historique en forme d’anaphore « Moi Président …. » était élu.

Précédemment Nicolas l’Hyperactif avait en 2007 succédé au Président « Fainéant » Chirac qui étant terrorisé par le score colossal réalisé lors de son élection à son deuxième mandat en 2002, contre Jean Marie Le Pen,  n’avait rien fait de son deuxième quinquennat, sentant la fin de règne dés le début.  En 2007 le fringant Sarkozy avait su faire passer sa candidature sous l’image prometteuse, mais s’avérant factice, de l’action et de la rénovation, pour se faire élire tel un réformateur autoproclamé par un score net de 53.06% face aux46.94% de Ségolène Royal, l’ex compagne de celui qui le battra en 2012 qui était durant cette campagne Présidentielle en pleine rupture conjugale avec François.

De 2007 à 20017 nous avons eu deux Présidents particuliers, un Hyperactif ne faisant rien (de bon) et un Normal ne faisant rien (du tout).

Résultat en 2017 celui qui avait été battu en 2012 voulait revenir, et il à été totalement humilié et renvoyé dans les cordes par ses propres électeurs de la droite lors de la Primaire sélectionnant le candidat pour 2017. L’autre, celui qui pouvait éventuellement essayer de se succéder à lui même pour faire un second mandat, à abandonné cette ambition au vu du rejet flagrant que provoque son nom chez les électeurs.

Les Français lassés et dégoûtés par le « système » politique qui organise par l’alternance la succession au pouvoir de Présidents inutiles dans un pays en fort besoin de réformes, ont sanctionné les deux partis qui profitaient de l’antagonisme factice Gauche Droite pour se constituer une clientèle électorale les faisant accéder par vagues quinquennales aux affaires, sans rien changer aux problèmes laissés par la majorité précédente, elle même élue dans les mêmes conditions.

Le STOP !  cela suffit , a été terrible et brutal, mais il fallait cela pour qu’ils comprennent.   Le PS écrabouillé, et Les Républicains (ex UMP) humiliés.  Tous deux éjectés par les électeurs dés le 1er tour de la Présidentielle 2017.   Le message est net, clair et sans bavures,  bien que certains LR (UMP) fassent encore semblant de croire que ce rejet était du au candidat qu’ils avaient pourtant choisi eux même massivement pour les représenter.  Quand on ne veut pas comprendre, on ne veut pas voir la réalité.

C’est un jeune « inconnu » Emmanuel Macron qui au cours d’un bref passage ministériel, a subodoré cette vague de réalité que d’autres appellent le « dégagisme » et qui a analysé le mal.  Il en a tiré les conclusions, a claqué la porte du pouvoir, et a pris du recul pour trouver un traitement efficace et possible à proposer aux électeurs.

Son analyse est terrible de lucidité :  Le système bi partisan Gauche Droite crée les conditions de l’immobilisme, la scène politique est peuplée d’acteurs professionnels, carriéristes, et peu compétents, l’immobilisme et les actions de façade prennent le pas sur les réformes vitales qui ne sont pas faites par manque de courage, le monde politique Français est bloqué, et produit lui même les raisons de son rejet en favorisant l’expression des votes de colère sur les partis extrémistes.  Cette analyse faite le jeune Enarque en à tiré les conditions politiques du traitement éventuel.  remplacer les partis traditionnels vermoulus et rejetés par les électeurs, par un mouvement surpassant la frontière illusoire Gauche Droite, rajeunissant, moralisant et responsabilisant les acteurs politiques qui auront à remettre la France en état de fonctionnement économique et social.  Le danger extrémistes et les scores faits par ces partis au 1er et au 2eme tour de la Présidentielle prouvent l’urgence du traitement que propose Emmanuel Macron, avant qu’il ne soit trop tard.

C’est aujourd’hui (enfin) qu’un VRAI Président va remplacer un Président NORMAL qui avait lui même succédé à un Président HYPERACTIF.

Enfin un réel espoir pour l’avenir de la France.  Le Président MACRON à analysé le mal, et proposé le traitement. Les Français l’ont élu Président. Maintenant donnons lui la majorité nécessaire pour qu’il puisse appliquer le traitement.  Sinon dans 5 ans, cela risque d’être trop tard.

Le 14 Mai 2017, premier jour d’une Présidence UTILE pour la France et les Français.

Allez ouste !  La République est enfin en Marche

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s