Changeons le « Changement » !

Quand la LOI pervertit la Politique, Macron veut changer d’époque !

Emmanuel MACRON a promis de moraliser la vie publique. C’est une grande nécessité réclamée par les électeurs. Le Président Macron a décidé d’aller vite et à fond sur le sujet. Ce doit être une priorité, a cet effet un projet de loi sur la moralisation de la vie publique doit être présenté au Conseil des ministres avant les législatives  des11 et 18 juin prochain.

Le constat est accablant sur bien des points, et il faut constater que même la loi actuelle pervertit la politique.  Le nombre de « Partis Politiques » est passé de 20 en 1990 à 451 aujourd’hui. Cette surmultiplication provient du fait que les partis ont droit à 1,42 euros par voix et par année s’ils réussissent à présenter 50 candidats ayant obtenu plus de 1% des suffrages. C’est ainsi que des micropartis comme l’Alliance écologique indépendante touchent 139 000 euros annuels. Il est logique de penser que nombre de micropartis sont créés lors d’élections législatives pour ponctionner l’argent public.

Autre spécificité Française perpétuant le clientélisme politique la « Réserve Parlementaire ».  Cette réserve dont disposent les élus nationaux (députés et sénateurs) est une enveloppe globale de 150 millions d’euros annuels qu’ils se partagent afin de faire plaisir aux ‘bonnes oeuvres’ et distribuer des subventions et des aides à des associations ou à des collectivités locales de leur choix en retour d’une certaine fidélité électorale.  Si cela n’est pas de la corruption, cela en a tout de même d’étranges apparences. On peut sans risque affirmer que ces «bonnes œuvres» des députés financées par l’impôt, flirtent souvent avec le clientélisme.  C’est une particularité Franco-Française qu’il faudra certainement réformer.

Autre urgence de moralisation les emplois de collaborateurs ayant des liens familiaux. Sur 577 députés pas moins de 103 ont engagé un assistant parlementaire avec lequel ils ont un lien familial, épouse, compagne, enfant, belle-fille ou beau-fils.  Les deux affaires qui ont éclaté et mis en valeur cette pratique poussent a l’extrême le système, puisque dans le cas de François Fillon ou du ministre Bruno Le Roux, c’est la véracité de l’emploi qui pose question à la justice.

De même un contrôle strict sur l’utilisation de l’enveloppe de 5600 €uros mensuels que touchent les députés au titre de l’indemnité forfaitaire pour frais professionnels devra être mise en place.

Emmanuel MACRON ne veut pas que réformer les partis politiques, il veut également totalement assainir les mœurs politiques qui empoisonnent la démocratie, par les soupçons qu’elles y génèrent.

La France ne doit pas changer que ses acteurs politiques, et ses vieux partis. Elle doit totalement changer d’époque !

C’est le pari qu’a fait jusqu’ici avec succès Emmanuel Macron, et qui semble t’il rassemble les Français aux Législatives.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s