La nouvelle Carte d’Identité ‘Politique’ de la FRANCE

Les Français ont choisi Emmanuel Macron comme Président, et avec lui la volonté d’unir et de rassembler pour réformer et rénover le pays.

Cela exige une décomposition de l’ancienne (très ancienne) et inefficace (très inefficace) identité politique.

Avant le 7 Mai 2017, les Français étaient soit de Gauche, soit de Droite, le centre ne servant que d’appoint dans cette fragmentation fort clivante qui faisait alternativement arriver au pouvoir des Présidents ayant une majorité de Droite ou de Gauche. Il s’en suivait un quinquennat d’inefficacité au pouvoir pour les vainqueurs, et d’opposition systématique pour les perdants, qui préparaient déjà d’ailleurs le prochaine vague qui les ramènerait au pouvoir dans cinq ans.

Ce système fonctionnait depuis 35 ans Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande en ont été les chefs d’orchestres, et les Français les victimes. Précédemment depuis l’instauration par De Gaulle de la 5eme République en 1958, la France a baigné dans ce qu’il est convenu d’appeler les 30 glorieuses, l’économie prospère entrainait le progrès social. Puis le monde à changé, la France non. Le pays enferré dans son bipartisme étouffant a transformé les réformes nécessaires en base de combat politique, servant a justifier les deux positions absurdes Droite ou Gauche.  Le résultat nous l’avons eu sous nos yeux lors du 1er tour des Présidentielles.  Le PS et le LR sèchement éliminés du second tour, l’extrême gauche se revigorant sous l’apparence hologramique de la démagogie Mélenchonienne, le Front National caracolant avec un score qui lui permet pour la deuxième fois d’être présent au second tour, et ce que certains appellent un OVNI, un candidat qui a annoncé vouloir exploser le système représentatif Droite/Gauche, qui arrive en tête, et qui devient Président à 39 ans lors du second tour qui l’oppose à l’extrême droite.

Ce changement de carte d’identité politique a été acté par la volonté des Français le 7 Mai 2017.,

Bien sur tels qu’ils l’ont toujours fait depuis 1958, et avec la logique qui se doit les Français donneront la majorité au Président qu’ils viennent d’élire. C’est cohérent avec leur désir de changement de carte politique, et avec la volonté exprimée de réformer la pays sans drame, sans crise, mais avec efficacité, logique, et bienveillance sociale.

Les vieux partis PS et LR totalement abasourdis par la claque monumentale que leur ont donné les Français, et qu’ils n’avaient même pas vu venir, sont en position de survie, sur leur canots de sauvetage.

Le LR s’est choisi en urgence absolue le capitaine Baroin qui est l’éternel et permanent ex futur ministre d’un candidat qui perd. Il a fait cela avec Sarkozy, puis avec Fillon.  Maintenant il voudrait devenir le 1er ministre d’un Président qui a gagné, pour lui « imposer » la cohabitation.  C’est son fantasme, et ce serait un cauchemar pour la France qui a besoin d’unité et de cohésion.

Le PS est dans un tel état de décomposition avancée qu’il ne sera peut être plus en mesure d’avoir un groupe parlementaire. Son premier secrétaire qui est en charge d’assurer la fermeture parle de changer jusqu’au nom du parti.  Il est vrai qu’il est dévalorisé.

Les Verts qui n’étaient déjà plus un parti, ont brillé par leur inutilité politique, et la nomination comme ministre d’état chargé de la Transition Ecologique et Solidaire, rend totalement ringarde les postures politiciennes de EELV.

Le PC n’en finit plus de mourir, malgré son alliance politicienne de désistements avec le PS, au vu de leur état, il semblerait que 2017 sonne la fin d’un groupe parlementaire, la fin d’une époque, la fin d’un parti.

Et qui a réussi à ‘réformer’ en moins d’un an cette très vieille représentation politique Française ?

Emmanuel Macron, un homme jeune (39 ans) en politique depuis seulement 3 ans, a  réussi l’exploit de rassembler suffisamment de ‘marcheurs’ porteurs du message « en finir avec le clivage Droite / Gauche. Rassembler les compétences, les talents, de droite et de gauche pour réformer un pays en souffrance, qui a besoin de réformes profondes, mais qui doit conserver le maillage social historique qu’il a tissé ».

Un très récent sondage réalisé par l’Ifop-Fiducial pour l’hebdomadaire Paris Match donne le signe d’acquiescement des Français a donner une majorité au Président Macron. Ses candidats La République en Marche remportent 31% d’intentions de vote.  Loin derrière au coude à coude les candidats LR et FN ont respectivement 19% et 18% d’intentions de vote.

Plusieurs facteurs semblent déterminants pour les Français. Le renouvellement générationnel. De nouvelles têtes pour une nouvelle politique. La fin du clivage absurde droite / Gauche. La France a besoin de toutes les compétences et volontés. Le rajeunissement des élus, fini les carrières entières de politiciens de métier, on ne fait pas une nouvelle politique avec de vieux politiciens.

Tout cela est à votre appréciation aux élections législatives des 11 et 18 juin

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s