‘EUX’ ils ne représentent pas !

Sur les 577 députés de l’assemblée sortante, ce sont pas moins de 224 qui ne se représentent pas.  Les raisons invoquées sont de plusieurs ordres, mais le nombre fait qu’un renouvellement de fait est inéluctable. Ce phénomène a plusieurs causes.

Il y a la Loi sur le ‘cumul des mandats’ qui s’applique (enfin) lors de ce scrutin.  On constate que les cumulards dans leur immense majorité, préfèrent garder leur mandat local et sacrifient la candidature de député. Parmi eux on y trouve quelques figures de l’assemblée sortante telles que Jean-François Copé (LR, Seine-et-Marne),  Benoist Apparu (LR, Marne), Hervé Gaymard (LR, Savoie), Hervé Mariton (LR, Drôme), Laurent Wauquiez (LR, Haute-Loire), Jean Leonetti (LR, Alpes-Maritime) , Noël Mamère (Ex-EELV, Gironde), Marie-Arlette Carlotti (PS, Bouches-du-Rhône). Ce « non cumul » touche davantage les élus de droite que de gauche, les chiffres révélés notent que fin 2016, quelques 251 députés étaient détenteurs d’ un mandat exécutif local, dont 173 députés-maires.Cette pratique était davantage répandue à droite, plus de 60% des députés LR et UDI contre 25% des PS.

Il y a ceux qui invoquent le besoin du changement générationnel, et se retirent par  peur de perdre ou de faire le mandat de trop. Parmi eux quelques noms célèbres François Fillon (LR, Paris), Bruno Le Roux (PS, Seine-Saint-Denis), Patrick Balkany (LR, Hauts-de-Seine), Bernard Accoyer (LR, Haute-Savoie), Marylise Lebranchu (PS, Finistère), Claude Bartolone (PS, Seine-Saint-Denis), Michel Vauzelle (PS, Bouches-du-Rhône), Patrick Ollier (LR, Hauts-de-Seine), Roger-Gérard Schwartzenberg (PRG, Val-de-Marne).

Il y a aussi ceux qui annoncent tout simplement leur désir de ‘quitter’ la politique, ou de passer à autre chose, comme Laurent Grandguillaume (PS, Côte d’Or) ou Pouria Amirshahi (PS, Français hors de France), Pierre Lellouche (LR, Paris) ou Marion Maréchal-Le Pen (FN, Vaucluse).

Bref ce ‘petit monde’ de noms politico-médiatiques, va disparaître des écrans radars et télévisés.  Une bouffée de renouveau va forcément entrer dans les travées de l’assemblée, amplifiée de la vague République En Marche qui va selon le dernier sondage paru donner une majorité réformatrice au Président Macron.

Dans notre département, seul Pierre Aylagas a anticipé l’application de la Loi sur le non cumul en ne se représentant pas, préférant rester Président de la communauté de communes Albères Côte Vermeille.  Jacques Cresta ayant quitté le PS sans avoir pu obtenir l’investiture En Marche qui a été attribuée à Romain Grau, soutient ce dernier et ne se représente pas. Fernand Siré, 72 ans qui a fait campagne aux primaires de la droite pour Bruno Le Maire avec l’argument du besoin de changement générationnel ‘place aux jeunes’ maintien incompréhensiblement sa candidature. Ségolène Neuville ayant abandonné son demi maroquin ministériel sur le handicap, essaye de reconquérir sa circonscription. On assiste également au retour des anciens UMP battus en 2012 qui espèrent revenir avec l’étiquette LR à l’assemblée. Tous deux également maires et Vice Présidents de l’agglo de Perpignan Méditerranée.  Maire de Villeneuve de la Raho pour Jacqueline Irles, et de Pollestres pour Daniel Mach.  Même position pour le candidat PS de la 4eme circo Alexandre Reynal, Vice Président du Conseil Départemental et Maire d’Amélie les bains. La candidate LR sur la 3eme ayant même le privilège de l’âge (septuagénaire) et de la durée depuis plus de 35 ans élue au conseil municipal de Perpignan.

Etre élu et vouloir le rester , ou avoir été élu et vouloir le redevenir,  semble la seule règle politique du petit monde politicard des Pyrénées Orientales, et c’est sans doute une des explications de la situation économique et sociale catastrophique du Roussillon.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s