J.L.M ou le ‘Djihadisme’ politique.

Pauvre Jean Luc, il n’en finit pas de provoquer, de hurler, de détester tout le monde et en permanence.

Il est redevenu une sorte de ‘djihadiste’ politique qui ne tient sa vitalité que par la haine des autres. Il transpire la haine et s’en nourrit en multipliant les polémiques.

Avant lors des Présidentielles, Jean Luc multipliait grâce aux hologrammes ses effets oratoires sur l’amour et la fraternité.  Aujourd’hui en essayant d’exister lors des législatives, il redevient lui même, Mélenchon, et ce sont les basses provocations agressives qu’il multiplie par souci de survivre.

Certains ont pu se laisser séduire par le rôle Présidentiel, qu’en est il aujourd’hui ?

Fini le rôle Présidentiel, retour du guérilléro

Il faut dire que son retour a sa réelle personnalité a été instantané dès le soir du 1er tour de la présidentielle le 23 avril. Le cajoleur des foules qu’il ensorcelait par son talent de conteur d’histoires en le câlinant sur le ton badin du révolté maîtrisé, s’est instantanément remis dans son rôle naturel en exultant qu’on lui avait ‘volé’ 600.000 voix, en se fâchant avec son allié le PC, et en refusant obstinément de donner une consigne de vote claire pour le deuxième tour opposant Macron à Marine Le Pen.  Jean Luc l’insoumis était redevenu lui même le Jean Luc Mélenchon ronchon qui a hanté tous les congrès du PS pendant 20 ans, et qui de guerre lasse a fondé d’abord le parti de gauche, puis les insoumis.  Son prochain parti sera peut être « les insomniaques » tant sa haine prospère au fil des ans et l’empêche sans doute de bénéficier d’in sommeil apaisé.

Pour les législatives, il s’est trouvé un nid confortable et ensoleillé, Marseille. Une circonscription sans danger, celle ou il a fait son meilleur score aux Présidentielles, c’est la preuve parfaite de son courage révolutionnaire.  Ensuite pour être audible par une Presse qui ne se soucie que de l’écume de l’info pour vendre du papier qu’ils appellent ‘journal’, l’ insouminable multiplie les provocations et les effets outranciers. il revient a son style naturel. Parmi ses dernières foucades, il accuse Bernard Cazeneuve de s’être occupé de la mort de Rémi Fraisse lors de manifestations contre le barrage de Sivens, puis comme cette ‘accusation’ lui parait encore trop légère il y ajoute celle d’avoir « fait matraquer et gazer les cortéges de manifestants contre la loi Travail ».  Du pur Mélenchon ! .  Le soir même de l’attentat terroriste de Londres, il persiste en déclarant qu’il est totalement opposé à l’état d’urgence et aux opérations sentinelle.

Le pauvre Jean Luc se confine dans une campagne législative sectaire, outrancière, bêtement agressive. Son « égo » le place en lévitation permanente, il ne se rend même pas compte qu’il ne vole pas, il plane simplement, avant de s’écraser sur la réalité. Jamais à court de suffisance, il se répand dans ses discours en prétendant que Macron est son meilleur ennemi. Il espère dit il aussi que la Presse va suffisamment le détester pour le rendre encore plus populaire.

Les électeurs insoumis, sont dubitatifs.

Les électeurs insoumis qui ont créé le ‘vent porteur’ sur lequel il a brillé aux Présidentielles, fuient aujourd’hui ce mauvais hologramme qui s’est révélé sous son vrai jour dés le soir du 1er tour. A présent Jean Luc fait une campagne à la Mélenchon, dominée par la colère, il perd les déçus socialistes qui avaient voté pour lui, il s’est recroquevillé sur sa base extrémiste, et donne le spectacle de sa réelle personnalité, une sorte de ‘djihadiste’ politique.  Les sondages semblent annoncer son retour sur terre, bien loin de son score Présidentiel qui a exagérément enflé son égo déjà surdimensionné.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s