Dites Liancourt, c’est une révolte ? .. Non Sire c’est une révolution !

On se rappelle le célèbre échange attribué à Louis XVI et à son grand maître de la garde robe, le Duc de Liancourt, au soir du 14 juillet 1789. L’échange est passé à la postérité . Le Roi demandant  « Mais, c’est une révolte ? » ; et Liancourt de répondre au Roi, de manière visionnaire : « Non Sire, c’est une révolution ! »

Aujourd’hui partout en France, et bien sur aussi à Perpignan, la révolte République En Marche va révolutionner l’ancien monde politique, jusqu’ici aux mains de quelques apparatchiks maîtres de partis qu’ils manipulaient, ne pensant qu’à leur destin en figeant, et verrouillant  le système politique national et local, en deux clans de clientèle électorale qu’ils manipulaient aisément, au prix d’un immobilisme qui à ruiné le pays.

C’est bien une révolution qui s’est abattue sur ces vieux clans, tant nationalement que localement.  Les Français après avoir pendant trente ans essayé toutes les combinaisons droite gauche et même la cohabitation forcée, ont écouté le jeune Président Macron.

La famille politique de Gauche et ses ‘tendances’ qui vivaient mal entre elles se chamaillaient et se disputaient même au pouvoir;   et la famille politique de droite qui elle aussi alors que le destin quinquennal semblait lui tendre les bras, est tombé dans le travers des égos Présidentiels et des fractures internes sur son positionnement dogmatique porté par des tendances fort opposées, ont fait émerger au grand jour la fragilité de ce qui jusqu’ici apparaissait comme deux blocs solides de gauche et de droite.   En ont longtemps profité les partis extrêmes, qui grappillaient de scrutin en scrutin les voix désemparées de ceux qui voulaient par ce moyen, même sans adhérer aux idées exprimées par ces bulletins, « faire exploser le système »

C’est Emmanuel Macron qui a réalisé ce dynamitage, et déverrouillé le ‘système’ en assemblant dans une famille recomposée appelée La République En Marche, toutes les bonnes volontés de Droite et de Gauche, qui souffraient en silence dans leurs anciennes familles, et qui souhaitaient travailler ensemble au nécessaire et urgent redressement du pays, a son chômage démentiel, abandonné à la misère économique et sociale.

Ce n’est donc pas une révolte, c’est bien plus profond que cela, et les Législatives le prouvent clairement, c’est une REVOLUTION.

Que cela soit en France ou précisément dans notre département des Pyrénées Orientales, les électeurs ont exprimé une Révolution tranquille, mais forte, en réponse et en signe de révolte aux tenants des anciens partis politiques, attachés à leurs avantages, plus soucieux de leur propre destin que de l’avenir du Pays.

Tous les sortants ont été sortis.  Tous les revenants ont été renvoyés.  Tous les apparatchiks ont été lessivés.

Place aujourd’hui aux élus de la République En Marche, qui auront l’énorme responsabilité de réformer le pays et de redonner vitalité et espoir à notre beau Roussillon.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s