François Hollande régnait mal, et la Cour des comptes compte bien.

On ne sait ou est l’ancien Président, mais la ou il est, il vaut mieux qu’il ne lise pas les infos et ne regarde pas la télé.  La lâcheté comptable de son quinquennat s’étale a tous vents dans le rapport d’audit financier que vient de rendre la cour de comptes.   Le constat est accablant !

Un constat accablant, le deficit public dérape à 3,2 % du produit intérieur brut en 2017 selon la Cour des comptes, qui tacle dans l’ audit qu’elle a réalisé à la demande du nouveau gouvernement la gestion financière de l’ancien président François Hollande et tire la sonnette d’alarme à l’approche du premier budget du quinquennat Macron.      On peut y lire en toutes lettres et sans langue de bois :  « En 2017, sans mesures fortes de redressement, le déficit public dépasserait l’objectif de 0,4 point de PIB pour atteindre 3,2% de PIB » .  voila qui est dit.

Cela correspond a 8 milliards d’€uros de sous estimation volontaire et systématique des dépenses de certains ministères, mais aussi à la recapitalisation d’Areva non comptabilisée.  La Cour des Comptes fustige sévèrement la gestion des deniers publics sous François Hollande. Les mots utilisés sont lourds et parmi eux « comptes entachés d’insincérité » n’est pas dans le vocabulaire habituel des magistrats de la cour des comptes. Son utilisation vaut châtiment pour la Cour qui précise avoir alerté le gouvernement de François Hollande dés la rentrée parlementaire d’automne 2016.

Un petit rappel est nécessaire qui précise que en Avril dernier le Président Hollande s’était engagé à Bruxelles au nom de la France, à ramener dans son budget 2017 le déficit public à 2,8 % du PIB cette année et 2,3 % en 2018, après les 3,4 % en 2016, afin de repasser pour la première fois en dix ans, sous la barre fatidique des 3 % exigée par les traités européens.  La France et l’Espagne sont les deux seuls pays Européens sous le coup d’une procédure pour déficit excessif.  En ce qui concerne la France, elle a déjà obtenu de Bruxelles de pouvoir bénéficier de deux délais de deux ans, en 2013 et 2015, pour repasser sous la barre fatidique des 3 %, inscrite dans les traités européens. La Commission européenne a d’ores et déjà exclu tout nouveau délai.  Cela semble compréhensible.

Ce problème de crédibilité avec les autres pays Européens est la conséquence des deux derniers quinquennats Sarkozy et Hollande ont ruiné la France et fortement affaibli le poids de sa parole a Bruxelles. L’un y gesticulait, l’autre y roupillait, et la France s’y discréditait.

Dans ses suggestions la Cour des Comptes signale que pour atteindre les objectifs d’engagements pris par Hollande à Bruxelles, la France devra mettre en œuvre des efforts d’économies « sans précédent ».  La Cour des comptes juge nécessaire de « prendre des mesures d’économies supplémentaires portant sur toutes les administrations publiques dés 2017 ». La réduction des dépenses publiques est une obligation, il sera nécessaire de stabiliser les dépenses en volume, alors qu’elles ont progressé de 0,9 % par an entre 2011 et 2016.  Cela donne une idée du challenge que devra assumer le gouvernement de l’après Hollandisme.

La charge du redressement revient à la majorité actuelle, au gouvernement en place, et au Président Macron, qui outre la confiance vont devoir rétablir la sincérité des comptes.  La chose ne sera pas facile, tant d’années d’abandon et de démagogie ont affaibli le pays.

Heureusement certains auront encore Mélenchon pour critiquer Bruxelles et son dictat.  Mélenchon ex député Européen et aujourd’hui clown triste de l’assemblée nationale.  Opposant perpétuel à tout, cet ancien ministre de Mitterrand à le rôle facile et démagogue du faiseur de rêves, prince de l’utopie.  Heureusement les Français sont un peuple très majoritairement réaliste et concret.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s