Les gitans, sont victimes du GPS

Le progrès a quand même quelques faiblesses, surtout vis a vis de la communauté gitane.

Plusieurs fois par an, les gitans se déplacent en groupe,  mais une fois en pèlerinage pour vénérer leur Sainte, Sara la Noire en l’Eglise des Saintes Maries de la Mer (Bouches du Rhône) qui connaît en cette circonstance un rassemblement d’une intense ferveur à l’occasion du Pèlerinage. Cette tradition de fête que respecte la communauté gitane remonte au moyen âge, et le cérémonial est toujours le même, la foule, cierges en main, chante et acclame chaque année Sainte Sara la noire en l’église des Saintes Maries.

Les ‘pèlerins’ s’installent ou ils peuvent, dans les rues, sur les terrains libres, sur les places, au bord de la mer, tout endroit possible est utilisé.  Pendant la durée du pèlerinage, ils sont ici chez eux.  Le pèlerinage est pour eux aussi une occasion de retrouvailles et la plupart des enfants sont baptisés dans l’église et dans des fêtes familiales.

Dans les temps anciens, ou seule la carte routière Michelin guidait les automobiles il leur était facile de viser Saintes Maries de la Mer, en Camargue dans les Bouches du Rhône.  Avec l’arrivée du progrès, et une alphabétisation difficile, le GPS mal informé peut confondre Sainte Maries de la Mer 13460 , et Saintes Marie Plage 66470.

Le progrès est sans doute source de confusion. On pourrait en déduire que cela nous vaut régulièrement des arrivées massives de pèlerins, venus contempler et prier Sainte Sara et qui ne trouvent chez nous aucune trace de cette vierge noire qui est leur protectrice.

Connue dans le monde entier comme la patronne des gitans, Sainte Sara est considérée par les gitans comme une Gitane qui fut installée sur les rives provençales de la Méditerranée et qui, la première, accueillit ici même à Sainte Marie les exilés venus de Terre Sainte.  Bien sur cette version pose aux historiographes une énigme que ne semble pas prête d’être résolue.  Bien d’autres versions ont été également proposées, en vérité, nul ne sait qui est Sara, ni comment son culte s’instaura aux Saintes Maries de la Mer, où l’on venait la prier de très loin bien avant la Révolution. Pour les Gitans, qui se reconnurent en elle et l’adoptèrent comme protectrice attitrée, elle est « Sara-la-Kâli », un mot tsigane qui signifie à la fois « gitane » et « noire ».

A Sainte Marie de la Mer les 24 et 25 Mai sont les jours de l’apogée du pèlerinage, il est agréable à tous de voir ces sympathiques Gitans quand ils sortent en longue Procession bruyante et colorée ou ils s’enivrent de musique et de danses.  Le pèlerinage terminé quand ils rentrent chez eux, c’est a dire nulle part puisqu’ils sont nomades, le regard qui leur est porté est moins accueillant et moins sympathique.  Ce ‘peuple’ libre et nomade est alors victime de préjugés, alimentés par de fausses légendes, et le mépris des populations sédentaires.

Si GPS signifie Global Positioning System, il serait également souhaitable qu’il puisse aussi signifier Gitan Peuple Social.

Pour cela nous devons ‘tous‘ faire des efforts. Les nomades comprendre et se discipliner aux règles de la vie moderne des sédentaires, et le sédentaires devraient chercher a comprendre ce peuple qui ne sera jamais comme nous, mais qui a d’immenses et réelles qualités de cœur.

Leur prière à Sainte Sara en est un témoignage :

 » Sainte Sara, mets-nous sur la bonne route, donne-nous ta belle chance et donne-nous la santé. Et quiconque pense du mal de nous, change son coeur pour qu’il en pense du bien.  »   Amen.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s