Il y a de plus en plus d’étrangers dans le Monde !

Nous sommes trop nombreux !  Mais pas nous, ce sont les autres !

A Perpignan lieu de naissance d’ Alfed SAUVY,  les Bourricots se devaient de lancer ce pathétique cri d’alerte :   « Nous sommes trop nombreux »  certains qui acquiescent à cette constatation, y ajoutent tout de même «  mais ce n’est pas nous, ce sont surtout les autres « .

Le fait est la, qui inquiète ceux qui étudient la prospective de la démographie sur l’avenir planétaire, c’est à dire l’ ONU elle même.   Nous étions 1 Milliard sur terre en 1900, puis 2 Milliards en 1930, nous sommes 7,6 Milliards aujourd’hui, nous serons 9,8 Milliards sur la planète en 2050 et plus de 11 Milliards à la fin du siècle.  C’est a dire qu’entre 1900 et 2100. En deux siècles la population terrestres aura été multipliée par 11.

Pensez vous que c’est raisonnable ?.  Certes cette évolution démographique n’est pas homogène sur tous les continents, mais le constat global est pour le moins inquiétant, surtout pour ceux qui ne seront plus du nombre des habitants en 2100, mais qui auront connu la planète moins encombrée par le surnombre de l’animal le plus néfaste pour la planète c’est a dire  » l ‘homme « .

Le constat est terrible,  selon les estimations du département des affaires économiques et sociales des Nations unies. la Terre est aujourd’hui habitée par 7,6 milliards de personnes, elle en abritera 8,6 milliards en 2030, puis 9,8 en 2050 et quelques 11,2 en 2100. Ce n’est pas que le fruit de la natalité qui est tout de même vertigineuse en Afrique, c’est aussi grâce a l’augmentation de la durée de vie que nous sommes de plus en plus nombreux.

Actuellement les démographes estiment que la population humaine mondiale augmente de 10250 terriens par heure soit 246 000 habitants par jour.   C’est le résultat égal au différentiel entre les 403 000 naissances et 157 000 décès estimés par jour sur Terre, ce qui représente une hausse de 90 millions de personnes par an.   Dans ce magma de chiffres, il faut retenir aussi que le nombre des 60 ans ou plus doit par ailleurs plus que doubler à la même échéance. La population vieillissante, selon le rapport, doit ainsi passer de 962 millions en 2017 à quelque 2,1 milliards en 2050 et 3,1 milliards en 2100. Nous sommes de plus en plus nombreux, et de plus en plus âgés.

Alfred Sauvy (1898 / 1990)  fondateur de l’Institut national des études démographiques (Ined) en 1945, dont il a été le directeur de 1945 à 1962, était chargé « d’étudier les problèmes démographiques sous tous leurs aspects « .  Alfred Sauvy était également délégué de la France au Comité de la population des Nations Unies, et c’est dans ce contexte international qu’il a émis les premières alertes sur le problème démographique dés 1974.  Ci dessous le lien pour la vidéo INA datant de 1974

https://fresques.ina.fr/jalons/export/player/InaEdu01441/360×270

Alfred Sauvy qui n’était pas que démographe, puisqu’il était aussi économiste et sociologue avait une vue plus fine du problème démographique.  Il traitait le problème par zones et non aveuglement dans sa globalité.  Il déterminait dés 1970 que la démographie n’avait pas le même impact en Europe, pays qui était en stagnation démographique et ou la population augmentait du seul fait de la durée de vie, et des continents tels l’Asie ou l’Afrique ou les deux facteurs durée de vie et fécondité sont cumulés pour une progression exponentielle.

A ce jour l’ ONU prend en considération ces analyses géographiques, mais elle ne peut que constater le résultat, qui dépend de décisions et de facteurs nationaux qu’elle ne peut contrôler.

Nous sommes de plus en plus nombreux sur terre, et comme on dit en Europe : « C’est pas nous, ce sont les autres » .  C’est d’autant plus vrai que le continent qui est en plus forte progression démographique notre voisin, l’ Afrique, commence une terrible et catastrophique migration vers notre sol, plus stable, plus prospère, mais pas pour autant plus accueillant.  La démographie est un problème qui dépasse les états, qui sont totalement inopérants face à ce problème. Soyons sérieux face a ce défi les barrières aux frontières ne sont que symboliques. On ne peut empêcher un tel flux de passer, qui comme une marée submerge tout.

En France nous constatons des incohérences au quotidien.  Quel élu Maire ne souhaite pas que sa commune village ou ville voit sous son mandat une forte progression de la population.  Ce faisant c’est qu’ils ont une ambition expansionniste sur le plan démographique.  Est ce toujours bien raisonnable, et est ce toujours très utile ?  Ce qui est tout de même sur, c’est que c’est souvent en contradiction avec certaines postures politiques affichées.

Alors que faire ?   D’abord prendre conscience du problème mondial démographique,  ensuite chercher des solutions cohérentes et réalistes qui ne peuvent être que supranationales, c’est à dire autres que la simple éradication de barrages aux frontières.   Il faut que cette prise de conscience soit Mondiale, et que les pays qui sont en surcharge démographique par rapport aux possibilités économiques qu’ils génèrent,  arrivent avec l’aide de pays plus avancés, tels l’Europe, à créer chez eux un équilibre démo-économique qui permette à leur population de vivre sur leur territoire. Pour résumer, il faut réfléchir aux solutions pour équilibrer la planète, tout autant au plan démographique que social économique et financier.  Très vaste programme, mais soyons en certains, seule réelle solution.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s