Bercelone et Madrid sont d’accord … pour l’heure

C’est avec étonnement, mais tout de même avec un certain plaisir, que l’on doit constater que Barcelone et Madrid sont d’accord sur certaines choses.

Si Le Barça et le Réal se ‘combattent’ historiquement.

Si Madrid cherche toujours à empêcher le référendum sur l’Indépendance qu’entend organiser le gouvernement de la Généralitat de Catalunya,  il est un exemple récent qui vient de démontrer que les deux ‘Capitales’ peuvent parfois être d’accord.

Catalogne : « La réforma horaria » se met en place

Cela se passe en Catalogne, mais la tendance est unanime sur toute la péninsule Ibérique, Fini l’Heure Espagnole qui voyait le repas de la mi journée à 13h30 et celui du soir à 21h30 au mieux.  Un collectif de sociologues et de médecins réunis depuis 3 ans au sein de l’association « Réforma Horaria » avait sonné l’alerte, pour sensibiliser le pouvoir politique sur ce ‘problème’ provoqué par les horaires tardifs, adoptés depuis les années 1960, qui seraient particulièrement néfastes pour la santé et la vie sociale.  Cela se résume par la phrase: « Nous voudrions simplement que les gens déjeunent à 13h au lieu de 15h et dînent à 20h au lieu de 22h. Ils pourraient ainsi dormir 8h au lieu de 6 »

A Barcelone le gouvernement Catalan a pris très au sérieux cette « Réforma horaria » et afin qu’elle soit efficace prépare les textes de lois, afin que pour cette fin d’été ils puissent être votés, pour application immédiate.

Le maître Catalan Salvador DALI avait déjà dans une de ses œuvres caractérisé cette anomalie horaire Ibérique. N’avait il pas peint Les Montres Molles.  Le symbole le plus puissant qui soit pour démontrer la relativité du temps, et de l’heure.

Seule la SNCF réussit à avoir une relativité du temps digne de l’œuvre de Dali, grâce aux décalages entre horaires annoncés et aux prestations réelles de ses trains.

Madrid est pour une fois en accord total avec Barcelone

A Madrid le gouvernement à lui même annoncé de prochaines mesures pour faire du 9 h – 18 h, l’horaire de travail le plus habituel.

Mais cet accord horaire cache le désaccord référendaire

Puisque les deux capitales Barcelone et Madrid peuvent tomber d’accord pour « la réforma horaria » on est en droit de se poser la question : Pourquoi l’accord sur la modification du Statut de la Généralitat voté par les deux parlements Barcelone et Madrid en 2006, a été remis en question et aboli par Madrid en 2007, provoquant ainsi l’exaspération du peuple Catalan, et transformant la simple revendication d’une autonomie plus large, en sentiment Nationaliste indépendantiste. ? .

L’accord sur l’adaptation du rythme de vie Ibérique au monde moderne, est sans doute plus évident a comprendre par le gouvernement Madrilène que l’intérêt de tous en Europe a donner des autonomies de décisions politiques et fiscales a de grandes régions.  A vouloir empêcher Barcelone de briller d’avantage qu’eux, Madrid s’est elle même placé dans une situation pitoyable.

Allez mettons nous tous à la même heure, cela permettra peut être de déjeuner ensemble et de se mettre d’accord sur le reste.

 

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s