Le Bourricot ?

Logo amb underlineLe Bourricot souhaite vous informer. Sans la prétention de vouloir concurrencer Wikileaks ou la grande presse des Pyrénées-Orientales, déjà compétente en âneries, nous prenons la partie noble du caractère asinien : la mémoire face à l’amnésie collective. En sous-titre de son nom, le Bourricot s’économise la suspecte citation ronflante d’un auteur prestigieux. Ses contributeurs, qui ne recherchent ni gloire, ni reconnaissance, placent simplement leur intérêt pour les Pyrénées-Orientales au service des lecteurs.

Un blog de plus ? Non, un blog en plus

Pourquoi Le Bourricot, dans un paysage si varié en Pays Catalan ? Parce qu’aucun des autres blogs ne convient au sens et au style que nous concevons. Certains sont actifs et captivants, d’autres nauséabonds et misérables : en services politiques commandés sous le manteau, certains sont objectivement inutiles. Extension du nombril de journalistes à vie mais sans journaux, spécialisées dans un espionnage de caniveau, ces officines n’élèvent en rien un niveau général, condamné par la presse majoritaire. Pour certains, fanatiques, l’opposition à une institution est une ligne éditoriale, apposée au moralisme condescendant. Sans donner de leçons de pensée ni de comportement, Le Bourricot tente d’éviter ces écueils, en fournissant sa propre vision et sa propre analyse, selon sa devise « Curieux, têtu, travailleur, honnête, indépendant et discret ». Nous y ajoutons « courtois », car la vérité n’a pas besoin d’autres pratiques pour être diffusée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s