PO 66 : L’Economie en débat …… avec des hauts et des bas

Une excellente initiative prise par l’alliance économique, union informelle regroupant trois syndicats professionnels, Agricole FDSEA, Artisans UPA et entreprises UPE.

Un débat invitant les représentants des principaux partis ayant des candidats sur les 4 circonscriptions des PO à venir répondre dans une audition calibrée, aux questions posées a l’avance par les organisateurs.  Suivi par un moment d’expression et de questionnement libre, le tout étant organisé dans la grande salle du Mas des Arcades garnie d’un public intéressé d’environ 200 personnes, plus les 6 candidats invités à s’exprimer.

Un tirage au sort exécuté avant l’ouverture classant l’ordre d’intervention.  Mais qui étaient les « représentants » élus chargés de débattre.

1ere bizarrerie,  le parti Les Républicain qui a pourtant 4 candidats 1 député sortant Fernand Siré, 2 ex députés souhaitant ‘revenir’  Irles et Mach, et une jeunette septuagénaire qui veut commencer une carrière législative, n’avait aucun représentant candidat.  Seul un membre du parti,  Directeur du Cabinet du maire de Canet était le porte parole des candidats Les Républicains absents, sans doute trop pris par ailleurs, ou alors n’ayant rien de crédible à raconter aux forces économiques, et surtout pas leur bilan des mandats passés.

2eme bizarrerie,  la présence de Jordi Véra, mais au moins son intervention aura été un moment de détente en plein milieu de l’audition générale.  Un réel moment de détente, qui a montré le degré d’inconséquence de certains particules qui prétendent défendre le département, son économie, son nom, sa langue, ses habitants, tout a la fois dans une tornade d’irréalisme ou fleurissent pour mieux en mesurer la profondeur quelques petits constats judicieux, mais mal interprétés.

L’ordre des intervenants tiré au sort était le suivant : Alexandre BOLO (FN)  . Ségolène NEUVILLE (PS) . Stéphane LODA (LR ?) . Jordi VERA (Oui)  Philippe ASSENS (FI) . Romain GRAU (En Marche) . Chacun ayant 20 minutes de libre expression pour répondre aux questions qu’ils avaient reçu par avance.

Le premier intervenant Alexandre BOLO candidat sur la 1ere circonscription, à démontré en direct, tout le vide que peut ressentir un candidat qui ne sait pas de quoi il va causer devant un public connaisseur d’économie.  Une intervention pénible, sans âme, sans corps, un grand moment de vide sidéral.

La deuxième intervention était de Ségolène Neuville, candidate sur la 3eme circo.  Intervention sobre mais difficile pour devoir assumer devant les professionnels de l’économie les nombreux reproches qui sont faits sur ce quinquennat.  Prestation intelligente, mesurée, et nuancée.

Le troisième intervenant était l’invité mystère puisque lui même non candidat.  Stéphane LODA a donc de son mieux mais péniblement essayé de raconter le programme national, en l’adaptant de son mieux aux problématiques locales. Exercice difficile, pour ce directeur de cabinet transformé en urgence, et pour la cause en ‘chargé de mission’ évangélique.  Il à néanmoins certainement fait facilement bien mieux que n’auraient fait les candidats qu’il remplaçait, vu leur niveau d’inculture économique, et leurs bilans des mandats passés.

Enfin un entracte amusant de 15 minutes de détente, avec la prestation haute en couleurs (rouge et jaune) de Jordi VERA candidat sur la 4eme circo.  Un mélange de gesticulations, et de ‘catalanades’ ou quelques énormités côtoient quelques maigres vérités, le tout sur un rythme endiablé de gesticulations incontrôlables.  Un moment de détente ressenti par la salle, qui a très vite retenu le peu de crédit économique que révélait l’intervenant.

Ensuite Philippe ASSENS l’insoumis théoricien de l’insoumission catalane, candidat sur la 3eme circonscription. Il était ici tout heureux de s’affronter a 5 hommes et une seule femme, alors que dans sa circonscription il ne sont que 2 hommes qui s’affrontent a 10 femmes.  Ceci dit, et une fois les théories Mélenchoniennes déballées, peu d’auditeurs ont trouvé leur compte a leurs questionnement sur l’avenir économique du département.

Au final Romain GRAU avait la lourde charge de clôturer l’audition. Ayant l’expérience d’un chef d’entreprise, et l’éloquence naturelle, il a su facilement capter l’attention et l’intérêt du public connaisseur, sur les propositions du Président Macron qu’il porte dans ce scrutin sur la 1ere circonscription.  Sa connaissance et sa pratique du milieu économique, lui ont permis de ‘briller’ . Certains dans le public se laissant aller à se poser la question est ce la pâleur des autres intervenants, qui en la circonstance le placent hors concours ?

Cette audition était nécessaire, pour montrer la volonté des syndicats professionnels des PO 66,  d’être non seulement entendus mais écoutés par les élus tout au long de leur mandat.   Cette exigence à été reprise par les 3 présidents des syndicats composant l’Alliance économique.

L’organisation était parfaite, le public s’y est montré très actif en questions, et satisfait de ce moment de vérité sur l’économie locale.

Expérience réussie et à refaire, dans l’intérêt de l’économie du département et du travail en commun des forces économiques avec les élus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s